Frédéric Déhu à l'OM : traître ou ne pas être

De la joie, de l'euphorie, de l'extase ou tout simplement du soulagement... Voilà en général le genre d'émotions que procure le fait de soulever un trophée. Pour Frédéric Déhu en ce soir de mai 2004, rien de tout ça. Le capitaine du PSG fond en larmes au moment de brandir la Coupe de France remportée par les Rouge et Bleu, vainqueurs de Châteauroux sur la plus petite des marges sur un but de Pedro Miguel Pauleta. En fin de contrat et sur le point de s'engager avec l'ennemi juré de l'OM, le défenseur central est sifflé par les siens tout au long de la soirée. Jusqu'à craquer au bout d'une soirée qui reste encore gravée dans de nombreuses mémoires. "Je ne commenterai pas son comportement parce qu'il était capitaine, à mon sens il aurait dû accepter de recevoir le trophée et ne pas baisser la tête durant la cérémonie... Mais c'est comme ça", fustigeait ces dernières années Vahid Halilhodžić auprès de Culture PSG, lui reprochant…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles