Frédéric Thiriez : "On apprend de ses erreurs"

SO FOOT
·1 min de lecture

Quand est-ce que l'idée de vous présenter comme candidat à la présidence de la FFF vous est-elle venue ? Est-ce qu'il y a eu un déclic ?
Le déclic, c'est le jour où l'on a arrêté les championnats nationaux en France. J'étais très étonné que l'on prenne une décision aussi précipitée alors que tous nos voisins européens continuaient. En France, on a un peu tendance à croire que l'on a raison contre tout le monde. Ce n'est pas du tout ma philosophie, il faut que la France ose regarder ce qui se fait ailleurs. Je me suis donc dit qu'il y avait quelque chose qui ne fonctionnait pas dans nos instances, que ce soit à la Ligue ou à la Fédération. Il fallait que je me réinvestisse.

"Deux millions de licenciés, c'est indigne de notre pays."


Après plus de vingt ans passés au sein des instances, vous avez pu… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com