Les Français encore dans la course aux Mondiaux de concours complet

Belle performance de Gaspard Maksud en dressage. (PAQUOT BAPTISTE/L'Équipe)

Après le dressage, l'équipe de France se classe 6e, loin derrière l'impressionnante Grande-Bretagne en tête. Le cross de samedi s'annonce décisif pour aller chercher une médaille mondiale en Italie.

Le dressage n'a jamais été l'épreuve préférée des Français. Dans la campagne romaine à Pratoni del Vivaro, les Bleus ont limité les dégâts en se plaçant à la sixième place, loin derrière les impressionnants Britanniques et les Allemands de Michael Jung, auteur de la meilleure prestation de dressage avec un total de 18.8 points.

Lors de ces deux premières journées des Championnats du monde, les hommes de Thierry Touzaint ont connu des destins contrastés. Les deux plus capés, Astier Nicolas (FRA/Alertamalib'Or) et Nicolas Touzaint (Absolut Gold*HDC), n'ont pas réussi à descendre sous la barre des 30 points (30.7 pour Nicolas et 34.4 pour Touzaint) et l'Angevin a vécu vendredi une journée difficile.

Nicolas Touzaint : « J'ai subi la reprise, ce n'était pas le jour »

Alors que tout semblait rouler lors du stage à Granville, son cheval Absolut Gold*HDC a montré des signes d'agacement en raison des moucherons et de la luminosité. « Ça n'a jamais posé aucun problème en représentation, c'est quelque chose qui l'agace quand on se promène ou au paddock, se désole l'ancien champion olympique par équipes. J'ai subi la reprise, ce n'était pas le jour. »

En revanche, le petit nouveau Gaspard Maksud (Zaragoza) a bien maîtrisé son premier grand championnat international en réussissant son meilleur score avec un total de 27.1 points. « C'est plutôt pas mal. La jument a été très sérieuse. Elle était très à l'écoute. Je ne peux rien lui reprocher. Elle a fait son boulot, j'ai fait à peu près le mien. Plutôt content, souligne le cavalier, exilé en Grande-Bretagne. Pas vraiment d'erreurs sur la reprise, un sans-faute. On aurait été content avec un 28, on fait un peu mieux, on ne va pas se plaindre. »

La veille, le Toulousain Thomas Carlile (Darmagnac de Béliard) a réalisé la meilleure performance des Bleus avec 26.4 points et se place en 18e position. Avec ce tir groupé, l'équipe de France se trouve en embuscade avant le cross. Une discipline où les Bleus ont souvent excellé. Plus il est sélectif, plus ils aiment. Mais qu'en est-il ? « Le chronomètre va sûrement être difficile. Comme prévu, c'est très vallonné, ça tourne plus que ce qu'on aurait pu imaginer. Je m'attendais à un parcours plus galopant, plus coulant que ça par rapport aux espaces qu'il y a ici, analyse Nicolas Touzaint. Il y a pas mal de virages un peu serrés, plus les montées, ça va sûrement être éprouvant et un chronomètre assez difficile. Techniquement, il y a deux-trois combinaisons délicates mais ce n'est pas démesuré dans les hauteurs. »

Le classement par équipes après le dressage :

1. Grande-Bretagne : 69.2 points

2. Allemagne : 76.1 points

3. Etats-Unis : 76.6 points

4. Nouvelle-Zélande : 77.9 points

5. Australie : 84.1 points

6. France : 84.2 points

Le classement individuel après le dressage

1. Michael Jung (ALL/FischerChipmunk FRH) 18.8 points

2. Laura Collett (GBR/London 52) : 19.3 points

3. Yasmin Ingham (GBR/ Banzai du Loir) : 22 points [...]

Les Français :

18. Thomas Carlile (FRA/Darmagnac de Béliard) 26.4

21. Gaspard Maksud (FRA/Zaragoza) 27.1

36. Astier Nicolas (FRA/Alertamalib'Or) 30.7

66. Nicolas Touzaint (FRA/Absolut Gold*HDC) 34.4 points

71. Cyrielle Lefèvre (FRA/Armanjo Serosah) 35.6 points