Les Français en force en ouverture de la Coupe des nations de Glasgow

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec 23 pistards engagés dont Benjamin Thomas et Mathilde Gros, l'équipe de France sera très ambitieuse pour la première manche de la Coupe des nations, qui commence ce jeudi à Glasgow (Écosse).

Après une première expérience menée tant bien que mal à son terme l'an passé en raison de la crise sanitaire, la Coupe des Nations fait son retour pour lancer la saison internationale sur piste. Cette deuxième édition se déroulera à partir de jeudi jusqu'à dimanche sur le vélodrome Sir Chris Hoy à Glasgow (Écosse) avec la présence annoncée de quarante nations en lice, mais sans la participation de la Russie et de la Biélorussie.

lire aussi
Vêtu nommé directeur technique de la piste japonaise

Ce concept appelé à remodeler l'ancienne Coupe du monde sur piste se poursuivra avec deux autres manches programmées à Milton au Canada (12-15 mai) et à Cali en Colombie (7-10 juillet).

Hormis les six disciplines olympiques (vitesse individuelle et par équipes, keirin, poursuite individuelle, omnium, Américaine), quatre autres épreuves ont été ajoutées au programme écossais : le 500 mètres, le kilomètre, la poursuite par équipes et l'élimination. Quatre finales se disputeront dès ce jeudi soir.

Une épreuve qualificative pour les Mondiaux
La Coupe des nations sera essentielle pour la qualification aux Championnats du monde sur piste qui auront lieu cette année à Saint-Quentin-en-Yvelines, du 12 au 16 octobre. Elle aura également une part importante dans le calcul des quotas attribués à chaque pays pour les Jeux olympiques de 2024 à Paris, même si les règles qualificatives ne sont pas encore totalement définies.

L'équipe de France sera composée à Glasgow de 23 pistards qui seront engagés sur les dix épreuves, avec les présences notamment de Benjamin Thomas, Thomas Boudat, Corentin Ermenault et Clara Copponi pour l'endurance, et de Mathilde Gros, Rayan Helal, Florian Grengbo et Sébastien Vigier pour le sprint.

lire aussi
Baugé nommé entraîneur national du sprint

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles