Le Français Julien Chorier s'impose chez les Rarámuri au Mexique

Les Rarámuri sont surnommés « ceux qui ont les pieds légers » . (Diego Calmard)

Le Français Julien Chorier a remporté ce mercredi l'Ultra Run Rarámuri, une course de 190 km et 10 000 m de dénivelé dans le nord du Mexique, fief des célèbres Rarámuri, pionniers de l'ultra-endurance, qui ont fait du trail un mode de vie.

C'est la première fois qu'un athlète européen de haut niveau se déplace sur leurs terres pour venir les défier dans leurs montagnes. Et c'est un Français, Julien Chorier, qui est parvenu à défier les Rarámuri (nom qui signifie « ceux qui ont les pieds légers »). Le leader des trois équipes de coureurs européens venus pour challenger les 15 meilleurs athlètes Rarámuri sur leurs sentiers, est parvenu à s'imposer en 25h01'15'' après avoir fait la majeure partie de la course en tête.

lire aussi

Les Rarámuris, premiers « ultra-traileurs » de l'histoire au Mexique

Au Mexique, il a devancé deux coureurs Rarámuri arrivés dans un mouchoir de poche aux termes d'un sprint épique, Pedro Parra (2e) et Reyes Satevo Sarabeachi (3e), qui ont fini à un centième d'écart en 26h37'06'' et 26h37'07''. Julien Chorier a, notamment, à son actif deux victoires sur le Grand Raid de la Réunion, en 2009 et 2011, et une victoire sur la Western States en 2011.

Courir, un mode de vie

Popularisés par l'ouvrage iconique Born to Run (Né pour courir)de Christopher McDougall, ces pionniers de l'ultra-endurance ont depuis fait quelques apparitions remarquées sur des courses américaines et européennes, courant le plus souvent en tenue traditionnelle, sandales aux pieds. Courir de longues distances en montagne fait partie de leur mode de vie, compte tenu de la vaste région montagneuse et reculée que ce peuple occupe dans le Nord du Mexique.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles