Les Français sans médaille en moins de 73 kg à l'Euro

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Benjamin Axus (archives)- (E. Garnier/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Théo Riquin et Benjamin Axus éliminés rapidement en -73 kg, l'équipe de France masculine ne décrochera pas de médaille, ce samedi à Sofia, aux Championnats d'Europe.

Après la prometteuse médaille de bronze de Cédric Revol (-60 kg) vendredi en ouverture des Championnats d'Europe, à Sofia, l'équipe de France masculine espérait en ajouter une, ce samedi. Il n'en sera rien puisque Théo Riquin a été battu dès son premier combat par le Serbe Jovanovic (ippon) en -73 kg.

Dans la même catégorie, après avoir franchi le premier tour (ippon sur harai-goshi) face à l'Israëlien Levin, Benjamin Axus (27 ans) a été rattrapé par sa soif de l'attaque à outrance : alors que le Bulgare Hristov avait écopé de deux pénalités, le Français a voulu trop en faire et s'est fait surprendre en contre alors qu'il avait enclenché un uchi-mata après 16 secondes dans le golden score. Dommage car Axus avait les moyens de bien faire (non classé en 2021).

Benjamin Axus

« Je m'en veux. C'est mon côté d'en faire trop, je devrais canaliser, être patient, je ne le suis pas assez. Et voilà, c'est moi qui fais l'erreur alors que c'est lui qui est au bord du précipice »

« Je tiens la manche mais au mauvais endroit, je me fais aspirer, c'est une erreur de ma part. Je lui donne la victoire, a-t-il déclaré. Je mène, il ne fait pas une attaque du match. C'est une faute professionnelle, une faute personnelle, c'est tout ce que vous voulez. Je m'en veux. C'est mon côté d'en faire trop, je devrais canaliser, être patient, je ne le suis pas assez. Et voilà, c'est moi qui fais l'erreur alors que c'est lui qui est au bord du précipice. Je suis dégoûté pour moi, ceux qui me suivent, ils ne méritaient pas ça. Je devais faire mieux, je n'ai pas été assez bon. »

La France n'ayant pas d'engagé en -81 kg, ce samedi se soldera donc sans podium. Côté féminin, sélectionnée en -63 kg en l'absence de Clarisse Agbégnénou (enceinte), Manon Deketer, battue au deuxième tour la Hongroise Ozbas (waza-ari) n'a pas été repêchée.

Les derniers espoirs de médailles françaises, ce samedi, reposent sur Margaux Pinot et Marie-Eve Gahié qui s'affrontent en quarts de finale des -70 kg cet après-midi. La vaincue devra en passer par les repêchages pour espérer décrocher du bronze.

Vendredi, les Françaises ont glané trois médailles : or pour Shirine Boukli (-48 kg), argent pour Amandine Buchard (-52 kg) et Sarah-Léonie Cysique (-52 kg).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles