La Française Johanne Defay victorieuse à G-Land

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Johanne Defay à G-Land. (Ed Sloane/World surf league)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Johanne Defay a décroché sa 5e victoire sur le circuit pro ce samedi à G-Land en Indonésie. La Française a battu Carissa Moore en finale.

Moins d'un an après sa victoire au Surf Ranch dans le désert de Californie, Johanne Defay a décroché ce samedi en Indonésie son 5e succès sur le Championship Tour. La Française a brillamment remporté le Pro G-Land, 6e manche du circuit pro et par ailleurs épreuve mythique de retour sur le Tour après 25 ans d'absence, en dominant l'épouvantail Carissa Moore (14 - 13,33).

La Française, qui restait sur cinq quarts de finale en autant d'étapes cette saison et qui a dû en passer par le tour de repêchage, a pris la mesure du spot ce samedi sur cette gauche qui rappelle étrangement les Fidji, là où elle s'était imposée aux forceps en 2016.

En quarts, la Réunionnaise a écarté la septuple championne du monde Stephanie Gilmore (12,90 - 12,60) avant de dominer là encore de peu une autre Australienne, Bronte Macaulay (13,66 - 13,33). Avant cette finale face à sa copine Carissa Moore.

Defay 3e mondiale

En osmose avec l'océan, Johanne Defay a d'entrée mis une grosse pression sur l'Hawaiienne avec de grosses manoeuvres sur cette vague en gauche (6,50). Moore a mis du temps à s'en remettre. D'autant qu'à dix minutes de la fin, Defay a scoré un 7,50 grâce à trois manoeuvres puissantes. Mais la quintuple championne du monde a surfé la meilleure vague de la série à cinq minutes du terme et scoré un 8,50. Une note qui l'a remise en scelle mais qui ne lui a pas permis d'inverser la tendance, son back up à 4,83 étant alors un véritable boulet.

lire aussi

Toute l'actualité du surf

Grâce à ce triomphe, Johanne Defay passe de la 5e à la 3e place mondiale (28 980 pts), une belle façon de sécuriser, quatre manches avant la fin de la saison régulière, sa place dans le top 5, synonyme de qualifications pour les play-offs en septembre à Trestles (Californie). Carissa Moore s'empare, elle, du trône de leader (32 095 pts) devant Brisa Hennessy (30 320 pts).

Robinson meilleur que les Brésiliens

La compétition masculine a été remportée par Jack Robinson. Après être sorti in extremis des griffes du grand revenant Gabriel Medina en demies, l'Australien a signé son 2e succès dans l'élite après son coup d'éclat l'an dernier au Mexique. Cette fois, il s'est imposé face à Filipe Toledo (13,50 -13,16). Grâce à cette 2e place, Toledo conserve son leadership au classement mondial, devant John John Florence et Jack Robinson. Kelly Slater pointe, lui, au 13e rang, loin du top 5.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles