France 1–0 Pérou : les notes des Bleus

Yahoo Sport

ÉQUIPE DE FRANCE – Dans un stade acquis à la cause du Pérou, les Bleus ont livré une prestation solide. Par séquence, cette équipe a même été séduisante. Grâce à ce succès, les hommes de Didier Deschamps verront les huitièmes de finale du Mondial.

Kanté, l’homme à tout faire des Bleus (photo Reuters).
Kanté, l’homme à tout faire des Bleus (photo Reuters).

Lloris (6) : Décisif devant Guerrero à la 31ème minute du jeu, le capitaine des Bleus a dignement fêté sa centième sélection. Il a su rester concentrer malgré le peu de travail qu’il a eu à effectuer.

Pavard (6) : meilleur dans l’impact et dans l’intensité que face à l’Australie, le latéral droit a fait preuve de caractère sur le plan défensif. Pas aidé par Mbappé, il a très bien contrôlé son couloir.

Varane (6) : défensivement comme offensivement, le joueur du Real Madrid a été impérial dans les airs. Il a fait preuve de vice sur certaines interventions, meilleur dans la relance que face à l’Australie en donnant plus de rythme à ses passes. Seul point noir, cette relance ratée qui amène la frappe sur la barre du Pérou (49’).

Umtiti (6) : moins en vue que son camarade de charnière, le défenseur du Barça s’est fait devancer par Guerrero (31’) sur un contrôle orienté, ce qui amène la seule frappe cadrée péruvienne en première période. Il est monté en puissance en deuxième période, notamment dans le temps faible des Bleus.

Hernandez (6) : à l’image de sa double occasion de but en fin de première période (43’), le défenseur de l’Atlético a livré un match intéressant offensivement. Sur l’aspect défensif, il a été très sérieux et appliqué comme à son habitude.

Kanté (7) : plus libre qu’en sentinelle, le milieu de Chelsea a rayonné. Déjà, à la récupération mais également dans ses percutions balle au pied. Il est toujours bien placé. Un très bon match l’homme à tout faire des Bleus.

Pogba (7) : véritable relais de Dider Deschamps, « la Pioche » s’est comportée en leader sur le terrain en donnant de la voix. Le milieu de Manchester a été appliqué à la récupération et intelligent dans l’utilisation du cuir. Une belle frappe à la 12ème minute de jeu, il s’est distingué par plusieurs bonnes passes en profondeur. Remplacé par Nzonzi (88’).

Mbappé (6) : il provoque constamment et amène du danger, mais il doit faire plus dans le travail défensif. I A 19 ans, six mois et un jour, il est devenu le plus jeune buteur de l’histoire des Bleus dans un tournoi majeur. Remplacé par Dembélé (75’).

Griezmann (4) : toujours à contre temps, le numéro sept français a fait un mauvais match. Hormis sa frappe cadrée du droit (16’), il n’a pas pesé offensivement. Comme face à l’Australie, il donne l’impression de manquer de jus et d’inspiration. Remplacé par Fekir (80’).

Matuidi (5) : positionné comme ailier gauche, il a apporté du volume et de la densité physique. Vigilant défensivement, il a bien épaulé Hernandez. En revanche, que de déchets en attaque. Il ne s’est pas beaucoup projeté.

Giroud (6) : il a apporté son abatage physique et a constamment pressé ses adversaires directs. Il a effectué bon nombre de remises aériennes. Précieux et décisif sur le but tricolore.

Deschamps (6) : ses choix se sont avérés payants. Giroud a apporté un vrai plus à l’attaque des Bleus. Le système a permis également à Pogba et Kanté de former un bon duo dans le cœur de jeu. Les Bleus sont qualifiés pour les 8èmes après les deux matches.

G.C., R.A., à Ekaterinburg

À lire aussi