France 2-1 Moldavie - Les Bleus ont joué avec le feu

Cueillis à froid en début de match, les Bleus se sont longtemps heurtés à la bonne défense moldave. Avant de s'imposer en fin de rencontre (2-1).
Cueillis à froid en début de match, les Bleus se sont longtemps heurtés à la bonne défense moldave. Avant de s'imposer en fin de rencontre (2-1).

S'engouffrer dans la brèche ouverte par la Turquie quelques instants plus tôt et s'emparer de la place de leader du groupe H, tel était l'objectif de l'Equipe de France ce jeudi soir, à Saint-Denis. Cueillis à froid suite à une erreur à mettre à l'actif de Clément Lenglet en tout début de match, les Bleus y sont certes parvenus, mais dans la difficulté, faisant respecter la hiérarchie au terme d'une rencontre qu'ils auraient espéré plus aboutie face à des Moldaves derniers du groupe. 

Car si l'on pouvait s'attendre à une équipe de France libérée par sa qualification acquise un peu plus tôt, ce sont bien les visiteurs qui se démarquaient en début de rencontre, ne se privant pas pour venir gâcher la fête annoncée dans les travées du Stade de France. À la 9ème minute de jeu, Clément Lenglet se trouait à plusieurs reprises en tentant de transmettre le cuir de la tête à Steve Mandanda. À l'affût, Rata devançait les deux Français et ouvrait le score dans le but vide. 

Olivier Giroud, l'élément déclencheur 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Suite à ce début de rencontre totalement inattendu, les hommes de Didier Deschamps réagissaient beaucoup trop timidement pour inverser la tendance et multipliait les approximations techniques, permettant à des Moldaves solides défensivement de préserver leur avantage. Jusqu'à une action particulièrement litigieuse à la 35ème minute de jeu, moment où Raphaël Varane égalisait de la tête après une sortie manquée du portier adverse, gêné dans celle-ci par un Olivier Giroud dans son duel aérien. Si cette action risque de faire couler beaucoup d'encre lors des prochains jours, l'arbitre de la rencontre accordait le but. La France s'en sortait (très) bien. 

En seconde période, la France n'était guère plus inspirée face à une sélection de la Moldavie regroupée. À la 57ème minute, Kylian Mbappé se procurait toutefois une occasion en or de doubler la mise à la suite d'une remise inspirée signée Olivier Giroud. Malchanceux, l'attaquant du Paris Saint-Germain voyait sa frappe stoppée par un tacle adverse. Les minutes filaient, et la pression se faisait de plus en plus intense. Et les premiers à céder sous celle-ci étaient les visiteurs. 

Sur une action rondement menée sur le flan gauche, Lucas Digne pénétrait lancé dans la surface de réparation adverse avant d'être stoppé de manière irrégulière. L'arbitre désignait sans hésitation le point de pénalty. Celui-ci était transformé sans broncher par Olivier Giroud, encore lui (2-1, 79e). Sans être séduisante dans le jeu, l'Equipe de France devait se contenter de ce succès étriqué, et abordera le match en Albanie (dimanche) à la première place du groupe H. 

À lire aussi