France 2023 veut « sécuriser l'organisation » de la Coupe du monde

Le Stade de France. (B. Stickland/Presse Sports)

Le GIP France 2023 a lancé « une mission d'audit financier et comptable complet », pour « sécuriser l'organisation du tournoi », ont annoncé jeudi les organisateurs.

Le groupement d'intérêt public France 2023 entend « sécuriser l'organisation du tournoi » et a lancé « une mission d'audit financier et comptable complet », ont indiqué ce jeudi les organisateurs du Mondial 2023 de rugby (8 septembre-28 octobre). « La priorité de la nouvelle gouvernance est de sécuriser l'organisation du tournoi en mobilisant les moyens nécessaires à la livraison d'un événement aux meilleurs standards de qualité », a assuré le GIP dans un communiqué transmis à l'AFP, répondant à l'article publié mercredi sur notre site.

lire aussi : Affaire Claude Atcher : péril sur les finances de la Coupe du monde 2023

Un rapport de l'inspection générale des Finances, mandatée par le gouvernement, a été remis à la nouvelle direction du GIP en décembre. « Le diagnostic qu'il établit et les recommandations qu'il formule ont permis à la direction du GIP de nourrir la dernière revue budgétaire couvrant l'ensemble des activités du comité d'organisation sur la période allant de 2018 à 2023 », précisent les organisateurs.

lire aussi : Affaire Claude Atcher : une enquête ouverte pour harcèlement moral

Un budget actualisé présenté au prochain conseil d'administration« En parallèle, ils ont justifié la passation (en cours) d'un marché visant à la réalisation d'une mission d'audit financier et comptable complet d'ici au printemps pour s'assurer de la conformité de toutes les opérations comptables et financières des entités du comité d'organisation depuis leur création à leurs obligations et engagements », assurent-ils encore.

lire aussi : Affaire Claude Atcher : Campus 2023, le projet gâché

Claude Atcher, au moment du lancement de la candidature, avait affirmé pouvoir réaliser 200 millions d'euros de bénéfices potentiels. Quelques années plus tard, ce serait plutôt cinq fois moins, soit environ 40 millions d'euros, comme nous le révélions dans nos colonnes. Un « budget actualisé » sera donc présenté au prochain conseil d'administration, début février, et intégrera pour la première fois « l'ensemble des périmètres du comité d'organisation (GIP, CFA Campus 2023, GIE et Fonds de Dotation) ». « Il permettra de dégager un résultat positif au niveau de celui des meilleures Coupes du monde, qui sera redistribué au rugby français », a insisté encore le comité d'organisation.

lire aussi : Le calendrier de la Coupe du monde 2023