France-Angleterre: Une défense de fer, une charnière au niveau... à retenir de la perf' des Bleus

RMC Sport

La page Jacques Brunel tournée, l'équipe de France version Fabien Galthié est lancée dans un cycle devant l'amener jusqu'à sa Coupe du monde en 2023. Pour la première rencontre du mandat Galthié, le test proposé face à l'Angleterre en ouverture du Tournoi des VI Nations était très attendu. Face à une équipe vice-championne du monde en titre, qui a aligné ce dimanche 12 joueurs qui ont participé à la dernière finale au Japon face à l'Afrique du Sud, le XV de France a fait le pari de la jeunesse. Pari gagné, avec un succès 24-17 au Stade de France.

Une défense de fer

Avec une moyenne d'âge de 25 ans comptant 14 sélections au compteur, la jeunesse du XV de France a été prévenue ces derniers jours par Eddie Jones. La "brutalité et l'intensité" promises par le sélectionneur du XV de la Rose se sont confrontées aux intentions des joueurs de Fabien Galthié pendant une bonne heure. Portée par une très bonne défense, avec un rideau infranchissable en première période, l'équipe de France a pu dominer les débats et prendre rapidement le large.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

S'il est encore trop tôt pour parler d'un effet Shaun Edwards, nouveau venu pour s'occuper de la défense des Bleus et débauché de la sélection galloise, les offensives anglaises ont eu bien du mal à dépasser la ligne bleue. Très disciplinés, les Français ont mis aussi l'intensité nécessaire pour cette partie.

Une charnière au niveau

Révélation de l'année par le World Rugby en 2019,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi