La France bat la Belgique en amical avant la Coupe du monde

Les Bleues ont aisément dominé les Belges. (P. Lahalle/L'Équipe)

Les Bleues ont dominé les Belges en amical ce vendredi soir à Pau (74-55), à deux semaines de la Coupe du monde en Australie.

La promesse de voir une équipe de France décomplexée, qui « ose et essaye » pour reprendre les termes de son sélectionneur Jean-Aimé Toupane, a été tenue. Ce vendredi soir, dans un Palais des sports de Pau rempli à moitié (4564 spectateurs), les Bleues ont dominé la Belgique (74-55) pour leur deuxième match de préparation, en route vers la Coupe du monde en Australie qui débutera dans vingt jours (22 septembre - 1er octobre).

À défaut de pouvoir compter sur les taulières encore en activité - Sandrine Gruda (215 capes) a notamment déclaré forfait mercredi -, Toupane a pu apprécier de voir ses jeunes joueuses prendre le relais, et proposer le basket rythmé qu'il imagine capable de faire douter les plus grandes nations en Australie. Le 7-0 claqué d'entrée de match en a été un excellent témoin, à base de jeu rapide et de relances parfaitement négociées. À vouloir jouer vite et ne pas laisser les « Belgian Cats » installer un jeu placé plus dominateur, les Françaises se sont parfois perdues, ont même laissé les visiteurs virer par deux fois en tête (12-14 et 14-16). Elles ont aussi perdu de nombreux ballons (17, contre 18 pour la Belgique).

Un 10-0 pour débuter le troisième quart

Rien d'insurmontable toutefois, et le début de troisième quart, à sens unique (un 10-0 pour commencer), a permis aux Françaises de reprendre le dessus, bien aidées par une belle adresse au tir (55 %). Marine Johannès, présente sur le banc tricolore mais pas en tenue puisqu'elle revient à peine des États-Unis où elle a produit une belle saison WNBA, a pu apprécier l'oeuvre particulièrement collective : toutes les joueuses alignées sur la feuille ont été utilisées et seules Marie-Eve Paget et Pauline Astier n'ont pas ouvert leur compteur points. Plus symbolique encore : au bout d'un match aux allers-retours incessants, c'est l'intérieure Ana Tadic (1,95m) qui en est sortie meilleure marqueuse.

L'équipe de France décollera dès samedi pour la Belgique et Courtrai, où les deux équipes disputeront une revanche, dimanche (16h00). Le dernier match sur sol européen pour les Bleues, qui se retrouveront ensuite le 8 septembre, et un départ pour l'Australie prévu le lendemain.