La France bat l'Égypte de justesse avant le Mondial

La France a battu l'Égypte lors de la finale du Tournoi de France samedi à Orléans (33-32), lors de son deuxième et dernier match de préparation pour le Mondial (11-29 janvier).

Avant de s'envoler pour la Pologne lundi où elle disputera le Mondial (premier match contre la Pologne mercredi), l'équipe de France a fini sa préparation par un succès contre l'Égypte (33-32), samedi à Orléans lors de la finale du Tournoi de France. Après avoir largement battu les Pays-Bas (43-32) en demi-finales, les Bleus ont cette fois eu beaucoup plus de mal face à des Égyptiens, eux aussi qualifiés pour le Mondial, plus présents et agressifs, mais aussi très bons manieurs de ballons.

« Ce qui est bien avec l'Egypte, c'est qu'elle a une vraie diversité dans le jeu, soulignait l'ailier droit Yanis Lenne, qui a effectué un retour rassurant après avoir manqué le match contre les Pays-Bas (43-32) à cause d'un virus intestinal. C'était top parce qu'on n'a pas beaucoup de temps pour revoir nos gammes. C'était vraiment un bon match de prépa, dont on peut apprendre beaucoup. Et c'est toujours important de gagner devant notre public, dans cette belle salle en plus. Que du positif. On se sent prêts, mais il faut qu'on optimise tous les moments qu'on a devant nous parce que le premier match contre la Pologne sera compliqué et super important. »

Les Égyptiens sont revenus à un but à 1'40 du termeS'ils ont globalement fait la course en tête sauf lors des premières minutes, les joueurs de Guillaume Gille, inspirés par moments, en difficulté parfois, n'ont pas réussi à se mettre totalement à l'abri d'un retour des Égyptiens, comptant deux buts d'avance à la pause (17-15).

À dix minutes de la fin du match, un penalty de Kentin Mahé a offert un +4 aux Français, et enfin un peu d'air aux 9 000 spectateurs de la CO'Met Arena. Mais les Égyptiens sont parvenus à revenir à -2 (30-28) avec quatre minutes à jouer, et même à un but à 1'40 du terme du match (31-30). Une fin de rencontre haletante avec un public en ébullition, et un succès étriqué au final, mais un succès quand même.

« Les Egyptiens ont mis beaucoup d'intensité, soulignait Vincent Gérard, brillant devant le but français (18 arrêts). Ce qui est bien, c'est qu'on a pratiquement mené de bout en bout. Ce qui est moins bien, c'est qu'ils reviennent à moins 1 alors que c'est un match qu'on dominait. Mais on a su gagner malgré tout, cela reste une victoire contre l'Egypte, une très belle équipe de handball. »

« Dans les moments importants, on a perdu beaucoup de ballons, observait l'ailier droit égyptien Mohammad Sanad, qui évolue à Nîmes. Mais on est restés concentrés et on est revenus dans le match, c'est fort contre une équipe comme la France. Elle fait toujours partie des favoris, bien sûr. C'est une belle équipe, costaud, avec des rotations qui sont toutes au même niveau. Mais on a confiance en nous. Maintenant, tout le monde attend une grosse équipe d'Egypte, on a fait un bon Mondial 2021 (quarts de finale), de bons JO (4e), on a nos chances. »