La France domine largement la Roumanie et se qualifie pour les phases finales

Béatrice Edwige et les Bleues ont dominé la Roumanie lundi soir à Skopje. (B. Paquot/L'Equipe)

Les Bleues d'Olivier Krumbholz ont largement dominé la Roumanie ce lundi pour leur deuxième match de poule de l'Euro (35-21). Elles sont d'ores et déjà qualifiées pour les phases finales mais joueront la première place du groupe face aux Pays-Bas, mercredi (20h30).

Après une première rencontre facilement remportée par l'équipe de France face à la Macédoine du Nord, c'était la Roumanie qui se présentait face aux championnes olympiques ce lundi à Skopje (Macédoine du Nord). Les Bleues ont livré une prestation plus convaincante que lors du premier match pour très largement s'imposer (35-21).

lire aussi : Le film de Roumanie-France

Une première mi-temps solide des Bleues qui d'entrée ont pu s'appuyer sur des parades de Cléopatre Darleux (6 arrêts en 30 minutes) pour prendre les commandes du match (5-3, 10e). Ensuite, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont connu un léger coup de moins bien qui a permis aux Roumaines de rester aux coudes à coudes grâce aux buts de Cristina Neagu et Crina Pintea (3 buts chacune). Elles ont aussi permis à leurs adversaires de rester au contact en subissant des expulsions temporaires de Béatrice Edwige, Pauletta Foppa et Déborah Lassource (10-7, 20e).

Mais à 10 minutes du terme de la première mi-temps, Grace Zaadi et ses coéquipières ont accéléré le rythme et ont profité des largesses défensives de la Roumanie pour s'envoler au tableau d'affichage et mener de 6 buts à la pause (17-11, 30e).

Au retour des vestiaires, la France est repartie sur les mêmes bases en annihilant les deux premières possessions roumaines. Les Françaises ont ensuite appliqué le plan de jeu à la lettre avec des attaques rapides après les buts de Neagu (5 buts au total), qui faisaient mouche quasiment à chaque fois. Elles ont déroulé durant le second acte pour une victoire sans trembler (35-21), avec une Estelle Nze Minko des grands soirs (6 buts, élue joueuse du match).

Les championnes olympiques ont réussi à se libérer en attaque par rapport au premier match tout en restant solides défensivement. Elles ont livré « un match référence » selon Olivier Krumbholz et ont fait le plein de confiance avant de disputer la première place du groupe C face aux Pays-Bas (mercredi à 20h30), qui ont battu la Macédoine du Nord plus tôt ce lundi (30-15).

lire aussi : L'actualité du handball