La France domine le relais d'Antholz-Anterselva

Impeccables derrière la carabine (deux pioches), les Françaises ont dominé, ce dimanche, le relais de la Coupe du monde d'Antholz-Anterselva (Italie) devant la Suède et l'Allemagne.

Et de deux ! Après avoir déjà remporté le relais du côté d'Hochfilzen (Autriche), les Françaises ont remis ça ce dimanche à Anthloz-Anterselva (Italie) devant la Suède des soeurs Oeberg et l'Allemagne, pourtant sans Denis Herrmann, vainqueur samedi de la poursuite et déjà tournée vers les Mondiaux d'Oberhof (8-19 février).

lire aussi : Résultat du relais femmes

Des Championnats du monde où le quatuor bleu sera favori à la vue de la démonstration du jour alors que l'équipe de France féminine n'a jamais décroché l'or mondial. Bien lancée par Lou Jeanmonnot - qui prend de plus en plus de place pour sa première saison dans l'élite - très rapide sur la piste (1 pioche), l'équipe de France faisait le break avec Anaïs Chevalier-Bouchet.

En pleurs jeudi après la deuxième place de sa petite soeur Chloé sur le sprint, la vice-championne olympique de l'individuel partait une seule fois à la faute sur son couché, pour transmettre à sa soeur avec 31'' d'avance sur l'Italie et l'Allemagne.

lire aussi : Un premier podium pour Chloé Chevalier, la persévérance en étendard

Chloé Chevalier, en pleine confiance malgré des sensations moyennes sur les skis, réalisait le plein derrière la carabine pour lancer Julia Simon, la leader de la Coupe du monde, dans les meilleures dispositions (avec 12'' d'avance sur la Suède et 32'' sur l'Allemagne). D'ailleurs, le relais entre les deux biathlètes était un temps jugé limite - « on s'est touchées, ç'a été furtif. Julia est partie un peu vite. Ça fait un peu peur mais on était sûres de nous », indiquait sur la chaîne L'Équipe, Chloé Chevalier - avant que le jury valide le passage.

Un peu en retrait sur cette étape italienne, Simon était parfaite derrière la carabine pour parfaire un récital de tirs (2 pioches), permettant aux Bleues de s'imposer avec une belle marge sur la Suède (à 45'') et l'Allemagne (à 1'16''). « C'était un très beau relais, récompensé par la gagne, c'est une belle journée pour nous », conclut Chloé Chevalier.

lire aussi : Toute l'actualité du biathlon