France, Espagne, Allemagne… L'incroyable malédiction de la Coupe du Monde

Championne du monde en titre, l’équipe de France ambitionne de décrocher une troisième étoile au Qatar, et vaincre par la même occasion une malédiction qui s'abat sur plusieurs sélections au XXIe siècle. Lors des cinq dernières éditions de la Coupe du monde, le tenant du titre a été éliminé quatre fois lors du premier tour. Les Bleus en 2002, suivi par l’Italie (2010), l’Espagne (2014) et l’Allemagne (2018). Un piège à surmonter pour les hommes de Didier Deschamps.

L’équipe de France arrive au Qatar avec l’étiquette de champion du monde et apparaît aux yeux de beaucoup comme l’une des favorites de la compétition, et ce malgré la cascade de blessures. Se présenter à un Mondial avec un tel statut est loin d’être un gage de réussite future pour l’équipe championne en titre. Au contraire même, puisqu’une vraie malédiction vient frapper les joueurs ayant soulevé le mythique trophée quatre ans plus tôt.

Le fiasco des Bleus en 2002

La France est prévenue, et elle n’est pas étrangère à cette exception devenue tradition au fil des années. Sacrée en 1998 sur ses terres, l’équipe tricolore arrivait confiante en Corée du Sud à l’été 2002, deux années après avoir triomphé à l’Euro, avec dans ses rangs certains des meilleurs joueurs de la planète. Certes, un acteur majeur manque à l’appel, à savoir Zinedine Zidane, blessé au molet, mais Roger Lemerre peut se targuer de pouvoir compter sur les services du meilleur buteur de France (Djibril Cissé), d'Angleterre (Thierry Henry) et d'Italie (

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com