Et les Bleus, ils en pensent quoi de la vidéo ? "Chiant" pour Griezmann, "utile" pour Bakayoko

Testée ce mardi à l'occasion de France-Espagne (0-2), la vidéo a eu une influence majeure sur la rencontre, contredisant à deux reprises des décisions arbitrales sur des buts. Déroutant pour le public, mais également pour les Bleus, à en juger par les réactions après la rencontre.

Ça devait être un simple test, cela s'est changé en véritable épreuve du feu. La vidéo a été un protagoniste actif de ce France-Espagne et a bien évidemment été au centre de l'attention après la rencontre. Interrogés à chaud, les Bleus ont émis un avis forcément mitigé, après des décisions qui leur ont été contraires. Pour Didier Deschamps, l'expérience mérite sa chance, mais se doit d'être affinée. Pour Hugo Lloris, le bémol est plus émotionnel, même si le capitaine des Bleus se dit également prêt à s'adapter. Si Antoine Griezmann a trouvé "chiant" de patienter jusqu'au verdict, Tiémoué Bakayoko estime lui que cette innovation est "utile". 

>> France-Espagne: une bonne Roja, la vidéo et Deulofeu, c'était trop pour ces Bleus

Didier Deschamps : "Clarifier les points sur lesquels la vidéo peut intervenir"

"On ne va pas résumer le match à ça. Ce qui me gêne, c'est plus sur le penalty. Je l'ai revu et j'ai quelques doutes sur l'interprétation. J'ai débriefé avec les arbitres et l'arbitre vidéo confirme bien le contact. C'est à notre encontre ce soir, mais si ça permet de corriger des erreurs, comme ça a été le cas ce soir, ça me semble logique pour l'équité sportive. Si on peut diminuer les erreurs, je ne vais pas m'opposer. Oui, ça change, mais si on va dans ce sens, il faudra bien s'y habituer. Le résultat n'aurait pas été le même, ça c'est sûr, c'est factuel....

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages