France-Espagne - Milieux dépassés, latéraux hors du coup : les notes des Bleus

Dominés pendant longtemps par une équipe d'Espagne à l'engagement plus visible et à la technique plus précise, les Bleus ont concédé leur première défaite à domicile depuis la finale de l'Euro face au Portugal. Inexistants en première période, les coéquipiers d'Antoine Griezmann n'ont jamais pu vraiment imprimer leur tempo et développer le jeu offensif voulu par Didier Deschamps. Les latéraux ont particulièrement souffert, conséquence d'un milieu de terrain complètement dominé par la Roja.

Mbappé, Lloris, l'arbitrage vidéo : les 6 choses à retenir de France-Espagne

Hugo Lloris : 5,5/10

Il a pris un risque avec son crochet sur Morata dans sa surface, mais son plus beau fait d'arme a été un arrêt décisif sur une frappe d'Iniesta. Il aurait pu davantage soigner ses relances longues qui n'ont jamais trouvé preneur. 

Christophe Jallet : 3/10

Il a commencé son match en coupant un ballon devant Morata (9e) puis en trouvant bien N'Golo Kanté dans l'intervalle. Les choses se sont rapidement gâtées, en difficulté face à Iniesta dans la surface, il a laissé bien trop d'espaces dans son dos et a souffert dans son placement. 

Laurent Koscielny : 5/10

Il a bien failli ouvrir le score en plaçant une tête sur un coup-franc dangereux de Griezmann (11e). Le défenseur d'Arsenal a bien collé au duel et s'est montré impérial sur les rares ballons aériens qu'il a eu à gérer. C'est lui qui fait faute sur Deulofeu pour l'ouverture du score espagnole sur penalty.

Samuel Umtiti : 4,5/10

Dès les premiers instants de la rencontre, sa toute première intervention sur un centre tendu dévié en corner allait annoncer une soirée compliquée. Le Barcelonais n'a jamais su se sortir d'un gros pressing espagnol pour soigner sa première relance et faire la différence pour mettre ses milieux dans les meilleures conditions.

Layvin Kurzawa : 3/10

Offensivement, il s'est signalé par un centre très bien exécuté pour la première grosse occasion française de Mbappé (5e). Défensivement, où il a eu le plus à oeuvrer, le Parisien a été complètement dépassé. Trop loin du porteur, il s'est trop souvent fait prendre dans son dos par des schémas classiques de combinaison entre latéral et milieu. Pas aidé par la première mi-temps de Rabiot, un peu mieux avec Tolisso en seconde période.  

Laurent Koscielny Isco France Spain Friendly 28032017

N'Golo Kanté : 5/10

Si Didier Deschamps attendait un match référence pour le petit moteur des Bleus, ce ne sera pas celui là. Généreux dans l'effort comme à son habitude, il a réussi quelques interceptions et s'est montré gênant au duel, sans toutefois réguler le milieu de terrain qui a beaucoup souffert de la possession espagnole. Malgré du mieux en seconde période, il n'a pas non plus beaucoup pesé dans l'orientation du jeu de son équipe. 

Adrien Rabiot : 3/10

Son jaune pour excès d'engagement (pied haut, 19e) montrait l'engagement que le jeune parisien a tenté de mettre en début de rencontre. Dans les temps forts espagnols, il n'a jamais réussi à mettre assez d'impact, s'est montré trop fébrile à la récupération et trop imprécis dans l'utilisation du ballon qu'il a souvent perdu. Remplacé logiquement à la mi-temps par Didier Deschamps.

Tiémoué Bakayoko : 5/10

Son entrée à la mi-temps a contribué au changement de visage de l'équipe de France, qui a paradoxalement mieux joué. Son volume de jeu et son impact sont venus en aide à un côté droit en détresse. Avec le ballon, il a aidé son équipe à avancer et passer la ligne du milieu adverse. Il perd néanmoins le ballon sur l'action qui amène le pénalty espagnol.

Corentin Tolisso : 5/10

Ses premières prises de balle ont été intéressantes, même s'il a subi comme tout le reste de son équipe en première période. Propre techniquement, il a pris des risques pour tenter d'aller de l'avant et s'est imposé physiquement. Mieux en seconde période, il a permis à Kurzawa d'être plus à son aise et à son bloc d'évoluer un peu plus haut.

Antoine Griezmann : 5,5/10

Le leader de l'attaque tricolore a bien décalé Kurzawa pour la première grosse occasion de la rencontre côté français. Souvent privé du ballon, il a joué intelligemment les coups en jouant en une ou deux touches de balle pour ses partenaires. Il était à la réception du ballon pour son but finalement refusé après visionnage de la vidéo pour une position de hors-jeu au départ de l'action.

Bleus, le but de Griezmann refusé par l'arbitrage vidéo

Kylian Mbappé : 5,5/10 

Pour sa première titularisation, le jeune monégasque a montré les mêmes qualités de vitesse et d'insouciance que d'ordinaire. Il s'est procuré une grosse occasion qui a obligé De Gea à se coucher pour sortir une déviation cadrée (5e). Il a provoqué un coup-franc intéressant à l'entrée de la surface (10e) et n'a pas su cadrer une frappe en seconde période. Rarement mis sur orbite, il a sorti un match qui laisse à penser qu'une opposition de niveau international n'a pas grand chose d'effrayant.

Kévin Gameiro : 4/10

Sa première intrusion dans la surface après avoir fait la différence en un-contre-un promettait un match meilleur de la part de l'attaquant des Bleus. Jamais mis dans de bonnes conditions, il a manqué de justesse lorsqu'il recevait le ballon pour permettre aux siens de souffler et de remonter le bloc équipe. Même si les circonstances lui ont rendu le match de plus en plus difficile, il n'a pas fait la différence lors des rares projections des Bleus.

Les explications sur les notes :

- Il faut avoir joué au moins 45 minutes pour recevoir une note.

- Les notes sont sur 10, et vont donc de 0 (match abominable) à 10 (match exceptionnel). La note moyenne de départ est de 5, pour un match moyen, ordinaire.

Julien Quelen, au Stade de France.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages