France-Moldavie, Raphaël Varane : "La 100e de Deschamps ? Ça impose le respect"

La prudence du sélectionneur

Raphaël Varane : Tant que ce n'est pas fait, on ne sait jamais ce qui peut se passer. Le coach a toujours été très prudent, il a toujours été très pointilleux, donc tant que ce n'est pas fait, on ne va pas se relâcher. Le coach est toujours prêt à nous motiver.

La première place du groupe

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

On va continuer jusqu'au bout, on est motivés. On va se concentrer sur ce qu'on peut faire, ce qui dépend de nous. Il faudra être performant sur le terrain, gagner, et on verra à la fin où on sera au classement.

Benzema et les Bleus

Ce n'est pas un sujet tabou. On en parle sans problème. Ca fait des années que la presse me pose des questions à ce sujet. Je ne vais pas en rajouter.

2019_10_12_Kante
2019_10_12_Kante

Le retour de Kanté

N'Golo, c'est un joueur qui court beaucoup,  qui récupère beaucoup de ballons, et qui a un jeu direct vers l'avant. On sait jouer avec lui, on sait jouer avec ses qualités. Il sait faire jouer ses partenaires, et on est content de l'avoir avec nous.

Mbappé ultra-motivé ?

J'espère qu'il est très motivé. C'est toujours un piaisir pour tout le monde de retrouver l'équipe de France. De ce que j'ai vu depuis le début de semaine, il est très content d'être là. Il a la capacité de déclencher les actions. C'est un joueur de grand talent, qui nous pousse vers l'avant. On est très content qu'il soit là et personne ne doute de ses qualités.

La longévité de Didier Deschamps

Ca impose le respect. Sa 100e sélection sur le banc ? C'est très fort. Il ne se relâche jamais, il est très pointilleux, toujours attentif aux petits détails, toujours prêt à donner sa confiance aux joueurs. On l'a vu sur les différentes années. Il sait se remettre en cause aussi. Ce n'est pas pour rien qu'il arrive à 100 sélections bientôt. Déjà, le faire en tant que joueur c'est bien. Mais le faire derrière en tant que sélectionneur, c'est fort. Ce qu'il déteste le plus, c'est le relâchement, être trop tranquille. Et c'est sans doute pour ça qu'il a une aussi belle longévité, parce qu'il ne veut jamais lâcher.

Benjamin Quarez, au Stade de France.

À lire aussi