La France remporte le choc face aux Pays-Bas et termine en tête de son groupe à l'Euro

L'équipe de France s'est imposée face aux Pays-Bas, mardi. (B. Paquot/L'Équipe)

L'équipe de France s'est imposée face aux Pays-Bas (26-24), mardi à Skopje, lors de la troisième journée de la phase de groupes de l'Euro. Les Bleues restent invaincues, terminent premières de leur poule et filent au tour principal. Elles font un grand pas vers les demi-finales.

L'équipe de France a rempli son contrat lors de la phase de groupes de l'Euro, conjointement organisé par la Macédoine du Nord, le Monténégro et la Slovénie. Mardi, lors de sa troisième et dernière sortie dans sa poule, la sélection entraînée par Olivier Krumbholz s'est imposée face aux Pays-Bas (26-24), à Skopje (Macédoine du Nord). Les Bleues, qui étaient déjà qualifiées pour le tour principal, ont terminé premières avec trois victoires et le maximum de points possibles pour la suite de la compétition. Ce succès leur permet de faire un grand pas vers les demi-finales de la compétition.

lire aussi : Le film du match

Comme prévu, et contrairement aux deux premiers matches facilement enlevés face à la Macédoine du Nord et la Roumanie, la France a dû batailler face aux Néerlandaises, championnes du monde en 2019, mais seulement 9e de l'édition disputée l'année dernière. Les Françaises n'ont jamais été menées au score, mais, chaque fois qu'elles avaient creusé un écart, elles ont été rejointes par leur adversaire. Ainsi, après quatre minutes de jeu, elles menaient 3-0, mais, à la 11e, les Pays-Bas avaient égalisé (4-4).

Fantastique Cléopatre DarleuxMême scénario, un peu plus tard en première période, avec un 10-7 (22e) devenu ensuite un 12-12 (29e). La défense tricolore était de très haut niveau, avec en figure de proue, encore une fois, une fantastique Cléopatre Darleux au poste de gardienne. Cette dernière a en effet réussi 11 parades dans la seule première période. Mais, en attaque, les Bleues ont connu quelques ratés. Finalement, grâce à Laura Flippes et Pauletta Foppa, elles ont regagné les vestiaires avec deux buts d'avance (14-12).

lire aussi : Les résultats

En seconde période, fidèle à sa stratégie, Krumbholz a laissé Darleux sur le banc et lancé Floriane André, la deuxième gardienne française. Mais les Néerlandaises, emmenées par Antje Malestein (11 buts sur l'ensemble de la partie) et Laura Van der Heijden (sept), ont continué d'être tenaces, et Cléopatre Darleux est revenue sur le terrain, signer quelques arrêts réflexes. L'équipe de France a continué de voir ses trois buts d'avance fondre (20-17 puis 21-21 à la 49e ; 25-22 puis 25-24 à la 57e).

Un but d'Alicia Toublanc a redonné un peu d'air aux Bleues (26-24). Cela allait être le score final, les Pays-Bas ne parvenant plus à convertir leurs occasions. Les joueuses d'Olivier Krumbholz ont ainsi poursuivi leur sans-faute dans cet Euro. Avec 14 arrêts, Darleux a été l'héroïne de son équipe. En attaque, ce sont Estelle Nze Minko et Pauletta Foppa, qui ont été les plus efficaces, avec quatre buts chacune.

lire aussi : Lassource, deux soeurs qui se retrouvent en équipe de France

« On a fait un super match en défense, dans la globalité et la combativité, a commenté « Cléo » Darleux au micro de beIN Sports. Nous avons aussi été fortes mentalement. Les Pays-Bas n'ont pas lâché, il y a eu des échecs au tir. Mais on est resté stables et on a su remettre les deux petits buts d'avance qui faisaient du bien. Maintenant nous avons trois jours de repos. On va en profiter, aller au resto (rires). Nous avons besoin de souffler, après 10 jours intenses. »

lire aussi : Toute l'actualité de l'Euro