La France s'offre l'Australie et un record de victoires

Le centre français Gaël Fickou à l'assaut de la défense australienne, samedi soir à Saint-Denis. (A. Mounic/L'Équipe)

Avec son succès (30-29) sur les Wallabies, samedi soir à Saint-Denis, le XV de France ouvre en beauté ses tests de novembre et bat, avec onze victoires d'affilée, le record qui datait de 1937.


Le match : 30-29

Victoire tricolore, samedi soir, au bout d'un match à suspense conclu par un exploit personnel signé Damian Penaud à trois minutes de la fin. Contre toute attente, les Australiens avaient ouvert le score (4e) à Saint-Denis et, pied à pied, les buteurs se répondirent, Thomas Ramos suivant Bernard Foley comme son ombre. Les déferlantes bleues réveillaient le public et après l'essai justement refusé à Charles Ollivon (15e), les Australiens enflammaient la partie par une relance stratosphérique conclue par Foketi (18e) et prenaient le score, 6-13.

Mais leur indiscipline au sol autant que l'influence de la défense française permettaient à Thomas Ramos d'ajouter deux buts (33e, 38e). Surtout, une étouffante pression obligeait les Australiens à reculer, en panique. Gaël Fickou et Antoine Dupont les repoussaient et, au terme de ce contre impressionnant d'ardeur, le talonneur Julien Marchand marquait en force au pied des poteaux wallabies juste avant la pause, atteinte sur le score flatteur pour les Bleus de 19-13.


lire aussi

Le film de France-Australie

En seconde période, bis repetita, Foley (43e) et Ramos (47e) épaississaient le score (22-16) et les Australiens enchaînaient un long mouvement dans le camp français pour mettre leur arrière Campbell sur orbite (56e). Avec la difficile transformation de Foley et un but de pénalité (66e), les Aussies confortaient leur avance, 22-26. Sur un temps fort, les Français choisissaient la pénaltouche plutôt que le but facile (69e) mais finirent par commettre un en-avant avant que Thomas Romas ne réussisse son sixième but de la soirée.

A cinq minutes de la fin, Hodges, entré à la place du vétéran Bernard Foley (33 ans), plaçait son but (76e, 25-29) mais c'était sans compter sur le génie de Damian Penaud. Bien lancé d'une longue passe par Matthieu Jalibert, il feintait trois défenseurs et inscrivait en coin l'essai de la victoire (77e), miracle qui lance cette série de tests qui se poursuivra à Marseille, samedi prochain (21h) face aux champions du monde, les Springboks qui se sont, ce jour, inclinés à Dublin contre l'Irlande (19-16).


L'action : Lalakai Foketi traverse Saint-Denis

La relance est un art partagé, les Australiens l'ont prouvé. Alors qu'Antoine Dupont avait délivré un lob dans le dos de la défense, le centre Len Ikitau récupéra la balle et servit son arrière qui trouva Wright en bout d'aile. L'accélération de la fusée wallaby déposa Damian Penaud. Quatre-vingt-dix mètres plus loin, Lalakai Foketi, placé au soutien intérieur échappait au dernier défenseur pour plonger sous les poteaux français (18e), essai de grande classe. L'«Aussie Flair» a sidéré le public français.


Le fait : Baille et Ntamack à court de forme

Sortis prématurément, les Toulousains Cyril Baille (suppléé par Dany Priso à la 54e) et Romain Ntamack (avantageusement remplacé par Matthieu Jalibert à la 58e) ont montré qu'il était difficile d'exister au plus haut niveau sans avoir au préalable suffisamment de temps de jeu. Transparent et abonné au jeu au pied imprécis, l'ouvreur toulousain n'a pas impulsé de rythme au jeu. Son compère le pilier gauche, lui, a été littéralement soulevé sur la première mêlée (3e) et n'a pas eu ensuite son rendement offensif habituel.


lire aussi

Toute l'actualité du XV de France