France-Suède : demain c'est loin