France-Ukraine : l'heure de la bascule