France - USA : Megan Rapinoe, le sens du but et de l'engagement

AFP
·1 min de lecture

Megan Rapinoe fait trembler sans distinction les filets et les institutions : adversaire des Bleues mardi 13 avril en amical au Havre, l'attaquante deux fois championne du monde avec les Etats-Unis s'est distinguée autant par son talent balle au pied que par son militantisme décomplexé.

Sur le terrain, son plus grand cru date de 2019 : meilleure buteuse et joueuse du quatrième Mondial remporté par la sélection américaine, "Pinoe" décroche le Ballon d'Or. Cet été-là en France, impossible de manquer sa coupe de cheveux lavande empruntée à l'actrice Tilda Swinton, qu'elle adore. Impossible aussi, pour les défenses adverses, de l'arrêter : avec cinq de ses six buts inscrits lors de matches à élimination directe, la Californienne prend une part majeure dans le sacre de "Team USA". De quoi garnir une armoire à trophées qui compte déjà une médaille olympique (2012) et une première Coupe du monde (2015).

Pour Rapinoe, la Coupe du monde fut aussi un espace d'expression qui lui a permis de dépasser le sport pour faire connaître ses combats à la planète entière. "Il serait irresponsable de ne pas utiliser cette tribune à portée internationale pour essayer de faire bouger les choses", explique-t-elle.

Une voix militante

Si les spectateurs...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi