Pour vous, la France va assurer sa première place en Albanie

Après 100 matchs passés sur le banc des Bleus, Didier Deschamps a surtout fait confiance à… Olivier Giroud.
Après 100 matchs passés sur le banc des Bleus, Didier Deschamps a surtout fait confiance à… Olivier Giroud.

Une victoire, et c'est à peu près tout. Jeudi soir, l'Equipe de France s'est certes imposée face à la modeste formation de la Moldavie au Stade de France (2-1), s'emparant aussi de la tête du groupe H grâce à au match nul concédé par la Turquie face à l'Islande (0-0) quelques heures plus tôt, mais les Bleus n'ont pas séduit. Bien au contraire, même, puisque sans des décisions arbitrales litigieuses, la bande à Didier Deschamps aurait pu se faire bien plus qu'une simple frayeur. 

Bien entendu, les Bleus avaient conscience de leur prestation manquée au sortir de la rencontre, et reconnaissaient que le pénalty transformé par Olivier Giroud en fin de rencontre avait fait office de délivrance. Face à la Moldavie, pour une équipe de Champions du Monde, au Stade de France, force est de constater que cela fait légèrement tâche. Et pourtant, les Français sont premiers de leur groupe, et peuvent espérer le rester en cas de succès ce dimanche, en Albanie (20h45). 

Selon vous, les Bleus vont finir le travail ce dimanche

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Et justement, cette rencontre n'aura rien d'une promenade de santé pour les hommes de Didier Deschamps. Et alors qu'ils ont affiché certaines limites mentales et techniques face à la Moldavie, l'optimisme reste de rigueur, c'est en tout cas ce que laissent penser les résultats de notre sondage. 

En effet, Goal France vous avait demandé si la France pouvait craindre pour sa 1ère place en Albanie, ce dimanche soir. Mais pour vous, les Bleus vont assurer et terminer le travail. Sur Facebook, parmi les quelques 1300 votants, 58% d'entre vous se sont montrés confiants pour l'équipe entraînée par Didier Deschamps. Même son de cloche sur Twitter, où 59% ont estimé que les Champions du Monde n'ont pas à s'inquiéter pour leur place de leader. 

À lire aussi