Francesco Bagnaia remporte le GP d'Italie devant Fabio Quartararo, Johann Zarco 4e

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Francesco Bagnaia (Ducati) a remporté le Grand Prix d'Italie sur le circuit du Mugello, ce dimanche, devant Fabio Quartararo (Yamaha) - qui conforte sa place de leader du Championnat - et Aleix Espargaro (Aprilia). Johann Zarco (Ducati) termine au pied du podium (4e).

En perdition lors des premiers essais vendredi, en progression en qualifications samedi avec une sixième place encourageante sur la grille derrière cinq intouchables Ducati, Fabio Quartararo (Yamaha) a retrouvé son aisance habituelle sur le Mugello au meilleur moment, lorsqu'il s'agit d'aller chercher les points en course.

Si cette renaissance n'a pas suffi au Français pour rééditer sa victoire de l'an dernier, la deuxième place décrochée derrière Francesco Bagnaia (Ducati) constitue une superbe opération sur le plan comptable. Quartararo devance en effet sous le drapeau à damier son dauphin au Championnat Aleix Espargaro (3e), qui perd quatre points supplémentaires, et remet à distance respectable Enea Bastianini, qui prend la mauvaise habitude de manger du goudron les dimanches où il ne gagne pas.

voir aussi

Le film de la course

Intelligent durant tout le GP, agressif toujours au bon moment face à ces Ducati toujours aussi redoutables en ligne droite, le pilote Yamaha appréciait ce nouveau podium à sa juste valeur. « C'est sans doute l'une des plus belles courses de ma carrière, assurait Quartararo. J'ai fait un super départ puis j'étais à la limite partout. Je savais que mon rythme n'était pas génial mais je n'avais rien à perdre alors j'ai tout donné. »

lire aussi

Classement du GP d'Italie

Après un festival des disciples de Valentino Rossi Marco Bezzecchi et Luca Marini en début de course, Bagnaia grattait les places les unes après les autres pour prendre la tête au neuvième tour, avant de s'échapper et de résister à la pression de Quartararo en fin de course pour signer son deuxième succès de l'année, le sixième de sa carrière.

Un gros effort mais un maigre butin pour l'officiel Ducati, qui remonte à la quatrième place du Championnat mais ne reprend que cinq points à Quartararo, leader avec désormais huit longueurs d'avance sur Espargaro et vingt-huit sur Bastianini, le grand perdant du jour. Le vainqueur du jour compte encore quarante et un points de retard sur Quartararo.

Quatrième du Grand Prix grâce à un dépassement dans le dernier tour, Johann Zarco occupe la cinquième place au Championnat, à 47 points de son compatriote.

lire aussi

Classement du Championnat du monde

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles