Franck Haise, entraîneur de Lens, avant le PSG : « Tout part d'une prise de conscience »

·4 min de lecture

Avant le déplacement sur le terrain du PSG samedi (21h00, 34e journée de Ligue 1), l'entraîneur du RC Lens Franck Haise explique la bonne dynamique et la solidité artésiennes par une prise de conscience des joueurs de la nécessité de défendre ensemble.

« Vous vous déplacez au Parc des Princes samedi (21h00) pour affronter un PSG qui peut être sacré champion. Comment abordez-vous ce match?
De toute façon, il n'y a pas de question, Paris sera champion à un moment ou un autre. On n'y va pas pour repousser le sacre, on y va pour se frotter et poser des problèmes à une équipe extrêmement performante à domicile, où c'est 18 victoires et 1 nul. Mais on y va pour essayer de jouer notre football.

Comment expliquez-vous la série en cours de 3 victoires? Ce n'est pas anodin de battre Nice (3-0), Lille (2-1) et Montpellier (2-0)...
La série des trois victoires, ça c'est quantitatif, ce n'est jamais une évidence, on ne l'avait fait qu'une fois en début de saison dernière. Et puis il y a le qualitatif. C'était trois matches différents, avec des scénarios différents, des contextes différents, mais trois matches qu'on a bien abordés et bien gérés : Nice après l'expulsion de Massadio (Haïdara) au bout d'un quart d'heure ; Lille, quand ils sont revenus au score juste avant la mi-temps, on est restés très solides ; et contre Montpellier, qui a été beaucoup plus compact, dense qu'elle pouvait l'être par moments. Et on a construit intelligemment la victoire. Il y a le qualitatif que je tiens à souligner, même si le quantitatif est important.

Florian Sotoca parlait d'un état d'esprit retrouvé. Est-ce ça qui explique que vous défendez mieux ?
Tout part d'une prise de conscience. On peut toujours donner des pistes, faire travailler certaines choses, mais il faut qu'il y ait une prise de conscience, et ce sont toujours les joueurs qui l'ont. On est là pour adapter, voir ce que propose l'adversaire et proposer certaines solutions. Mais c'est la prise de conscience des joueurs. De se dire qu'aujourd'hui, quand on défend à onze, soit avec un bloc assez haut et agressif, soit avec un bloc médian qui cherche à aspirer, soit parfois, et on l'a fait sur les derniers matches, avec un bloc bas, c'est difficile pour les adversaires de se créer des occasions.

« L'ambition on en a, on en a toujours eu »

Après, il y a des adaptations en fonction des individualités, des points forts des adversaires, mais ça c'est chaque week-end. C'est d'abord parce que les joueurs ont conscience de cette nécessité. Si on veut être réguliers, il faut bien attaquer et ça, tout le monde aime attaquer, il n'y a pas de problème. Mais il faut évidemment bien défendre et quand tout le monde se met au service de l'équipe, ça change la donne.

Vous n'êtes qu'à trois points de la Ligue des champions... Peut-on en parler?
(Il rit) On s'autorise à tout, à se tromper, à perdre des matches, à faire des erreurs, mais ça n'empêche pas l'ambition. Les matches, on cherche à les gagner, même si ce n'est pas pour autant qu'on les gagnera. L'ambition on en a, on en a toujours eu. Après, on ne va pas crier quand on est loin, on ne va pas non plus crier plus parce qu'on s'est un peu rapprochés avec ces trois victoires d'affilée. On continue à bosser, on verra ce qu'il se passera.

lire aussi

Le classement de Ligue 1

Vous n'avez pas encaissé de but lors de 3 des 6 derniers matches ? Est-ce que ça peut être un objectif au Parc ?
Au Parc, c'est un objectif difficile à tenir. Si je donne ça comme objectif simplement, on va se mettre devant notre surface et contre Paris, ça ne passera pas de toute façon. L'objectif, c'est de savoir faire du Lens, proposer du jeu, pouvoir de temps en temps avoir des temps de possession et en même temps de verticalité. Et évidemment bien défendre. Mais je ne pars pas avec cet objectif, sinon la soirée va être longue. »

lire aussi

PSG : Lionel Messi de retour pour la réception de Lens

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles