Franco Battiato, mort d'un romantique de la chanson et du ballon

·1 min de lecture

Ce samedi, au moment où débutera la finale du 65e concours Eurovision de la chanson, nos voisins transalpins auront forcément un petit pincement au cœur en repensant à celui qui les avait représentés en 1984 : Franco Battiato. Cette année-là, le natif de Riposto (Sicile) termine à la cinquième place avec I treni di Tozeur (Les trains de Tozeur en VF). Un morceau interprété en duo avec la chanteuse Alice, vainqueure du Festival de Sanremo trois ans plus tôt et qui, tant par sa structure musicale que ses paroles, se démarque du magma de pop sucrée, caractéristique de l'événement.

Vidéo

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com