Frank McCourt : "Nous devrons un jour dépasser le PSG pour devenir des champions"

Au cours d’une longue interview accordée au JDD, le propriétaire de l’Olympique de Marseille a défendu le bilan de sa première année à la tête de l’OM et réclamé du temps pour mener à bien son fameux “OM Champions Project”. Morceaux choisis.

McCourt dresse le bilan de sa première année (AFP).
  • Une année de progression

Seulement 14e de Ligue 1 la saison dernière à la même période, l’OM réalise un début de championnat satisfaisant sur le plan comptable. “Je suis très satisfait des progrès qui ont été réalisés. Où était-on il y a un an ? En bas sans stratégie ni ressources. Aujourd’hui, nous sommes 4e avec un projet et une place en Coupe d’Europe, a rappelé l’Américain. Nous avons fait des changements majeurs aux niveaux sportif et commercial. nous continuons à travailler et à progresser.”

  • Les hommes en place confortés

Si le Vélodrome a déjà réclamé la tête de Rudi Garcia, l’entraîneur marseillais garde toute la confiance de son patron : “Il faut valoriser le travail des personnes qui ont permis ces progrès : Jacques-Henri (Eyraud), Andoni (Zubizarreta) et Rudi (Garcia). J’ai une grande confiance en chacun d’eux mais encore plus dans leur trio. La réussite est impossible sans une entente parfaite. Nous avançons dans la même direction. On se parle, on s’écoute. Nous sommes une équipe.”

Garcia et Eyraud confortés par McCourt (AFP).
  • Une grande star à l’OM ? Pas dans l’immédiat

Au moment de répondre à la question sur la possibilité de signer un très grand joueur à l’OM, McCourt a utilisé une métaphore immobilière pour argumenter son raisonnement : “Si dès le premier jour, vous flashes sur une oeuvre d’art et que vous dépensez tout votre argent pour l’acquérir, que faites-vous de votre projet ? Il est préférable que l’ouvre d’art arrive quand vous avez reconstruit vos fondations, la plomberie, l’électricité… Une fois que c’est fait, vous pouvez passer au niveau supérieur”. 

  • Gomis ne voulait pas rester, selon McCourt

“Il faut deux parties pour réaliser une transaction. Et je ne crois pas que Gomis voulait rester à Marseille”.

  • Il veut rester (très) longtemps à la tête du club

Frank McCourt ne veut pas être juste de passage à l’OM. L’Américain a expliqué que sa famille voulait rester “plusieurs générations” à la tête du club. L’ex-propriétaire des Dodgers de Los Angeles veut aussi impliquer son fils dans le processus de décision pour préparer l’avenir. “J’apprécie le temps que j’y passe et je compte en passer de plus en plus. Mon fils Drew siège au conseil d’administration.Je veux qu’il soit au courant de toutes les décisions prises car, à terme, il sera plus présent”, annonce-t-il.

  • L’Amérique, c’est pas le Qatar

Après avoir déjà dépensé 120 M€ sur le marché des transferts, McCourt ne compte pas pour autant signer de gros chèques à chaque mercato : “Je suis un privilégié mais je n’ai pas le carnet de chèques des Qatariens. Ce serait une stratégie ridicule que de dépenser plus qu’eux pour gagner. Personne n’y arrive. Ça ne veut pas dire que nous ne dépenserons pas, mais nous devons être plus ingénieux”.

  • Le Classique ? “David Contre Goliath”

S’il se dit “excité” par la réception de l’OM, Frank McCourt explique que cette rencontre, quelle qu’en soit l’issue, ne va pas changer le cours de la saison. “David contre Goliath, ce n’est pas uniquement de la mythologie, c’est aussi la vie. on doit être David et on doit battre Goliath. Oui, c’est un rendez-vous important, mais ce n’est qu’un match”, relativise-t-il. Avant de conclure sur une notre plus ambitieuse : “Nous devrons un jour dépasser le PSG pour devenir des champions. Nous sommes au début du processus”. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages