Fulham enfonce Chelsea, encore battu en Premier League

Carlos Vinicius a inscrit le deuxième but de Fulham, celui de la victoire. (Peter Cziborra/Reuters)

Chelsea a concédé un nouveau revers sur la pelouse de Fulham (1-2), ce jeudi en match en retard de la 7e journée de Premier League, et s'enfonce un peu plus dans ses doutes. Pour sa première avec les Blues, l'attaquant portugais Joao Felix a été expulsé juste avant l'heure de jeu.

Chelsea va-t-il connaître un troisième entraîneur dans la même saison ? En tout cas, la pression va forcément s'intensifier sur Graham Potter, qui a succédé à l'Allemand Thomas Tuchel le 9 septembre. Car jeudi à Fulham le manager anglais a déjà subi sa cinquième défaite (1-2) en douze matches de Premier League (pour trois nuls et seulement quatre succès), auxquelles s'ajoutent deux éliminations sèches dans les deux Coupes nationales, FA Cup et League Cup, à chaque fois par Manchester City (0-4) et (0-2).

Willian (Fulham) marque contre son ancienne équipeAutant dire que le huitième de finale de la Ligue des champions face au Borussia Dortmund (15 février et 7 mars) vaudra très cher pour les Blues, et pour Potter, s'il tient jusque-là. Sachant qu'avant le match aller, son équipe doit affronter Crystal Palace, Liverpool, West Ham et... Fulham.

lire aussi : Le film de Fulham-Chelsea

En attendant dans ce match en retard face aux Cottagers, Chelsea a subi deux humiliations suprêmes : celle de voir un ancien, Willian, ouvrir le score (une frappe déviée par Chalobah, 25e), pour son deuxième but de la saison seulement, et surtout celle de voir son dernier renfort Joao Felix, prêté par l'Atletico de Madrid, expulsé logiquement pour sa première apparition. Et ce pour un tacle carrément mal maîtrisé sur Tete (58e). Ainsi l'égalisation de Koulibaly (47e) du gauche sur un coup franc de Mount repoussé par le poteau est restée anecdotique et vaine. Car Fulham a su profiter de sa supériorité numérique pour marquer par Carlos Vinicius de la tête sur un centre parfait de Pereira (73e). Enfonçant ainsi les Blues dans la crise...