Fumigènes, feu d'artifice: pourquoi Saint-Etienne s'en sort bien avec un match à huis clos

La sanction est tombée jeudi soir. L'ASSE a écopé devant la commission de discipline de la Ligue de football professionnel d'un match ferme à huis clos et un autre avec sursis. Le stade Geoffroy-Guichard sera donc complètement vide pour la réception du FC Nantes dimanche (15h) à l’occasion de la 20e journée de Ligue 1. Une sanction finalement clémente au regard des images impressionnantes du match face au PSG le 15 décembre dernier (0-4).

A l’occasion de l’anniversaire de l’Avant-Garde (groupe interne aux Magic Fans), les ultras stéphanois du Kop Nord avaient allumé de très nombreux fumigènes au fil de la rencontre avant de finir par un feu d’artifice - au sens propre - tiré depuis la tribune. Les images étaient belles, certes, mais l’utilisation des fumigènes est interdite et celle de feux d’artifices soulève des questions de sécurité évidentes.

L'ASSE a prouvé son travail auprès des ultras

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le club stéphanois a tenu une ligne de défense claire, expliquant d’abord les incohérences entre les circulaires de l’Etat qui ne s’accompagnent pas de moyens de sécurité et les images de vidéo-surveillances qui prouvent que les supporters du Kop Nord sont entrés en force en échappant à toute fouille. De quoi évacuer toute possibilité de complicité entre le club et les Magic Fans.

Saint-Etienne, qui n’est pas confronté pour la première fois à l’utilisation massive de fumigènes par ses supporters, a aussi prouvé au fil...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi