Fusion Racing 92-Stade Français: Bernard Laporte prêt à s'opposer au projet ?

Selon l’un des vice-présidents de la FFR, Henri Mondino, le président de la Fédé Bernard Laporte devrait indiquer vendredi qu’il est opposé au projet de fusion entre le Racing 92 et le Stade Français.

Bernard Laporte ne serait pas vraiment convaincu. Même prêt à empêcher la fusion entre le Racing 92 et le Stade Français, annoncée par les deux clubs en début de semaine. "Un certain nombre de statuts et de règlements nous autorisent à empêcher les choses", a ainsi glissé Henri Mondino, l’un des vice-présidents de la Fédération française de rugby à TV Sud ce jeudi, sans donner plus de précision.

Mondino: "La méthode est brutale"

"Nous connaissons bien Bernard Laporte, a poursuivi l’élu. Je crois que la déclaration de (vendredi) matin ira dans ce sens-là. Même si elle ne correspondra pas à ce que souhaiterait la Ligue aujourd'hui. Mais venir devant la presse annoncer un rachat d'un club, ce n'est pas nos méthodes. La méthode est brutale, elle est en dehors des valeurs que prône notre Fédération. Je ne suis pas sûr que des grands chefs d'industrie, même si leur réussite professionnelle et personnelle est exceptionnelle, puissent être les meilleurs dirigeants sportifs dans la dimension humaine et fraternelle."

A lire aussi >> Qu'est-ce qui peut bloquer la fusion Racing 92-Stade Français?

Ce vendredi, une réunion d’urgence est prévue à la Ligue nationale de rugby pour discuter de la fusion entre les deux entités. Et elle devrait également discuter de la grève illimitée votée par les joueurs du Stade Français pour protester contre ce projet.

A lire aussi >>...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages