Futsal - C1 - Ricardinho, avant Barça - ACCS 92 en Futsal : « Un bon match pour se jauger »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

La chaîne L'Équipe diffuse, vendredi (21h05), le 8e de finale de Ligue des champions entre le FC Barcelone, tenant du titre, et l'ACCS 92. Avant ce choc, Jérémy Jeanningros est allé à la rencontre de Ricardinho, le meilleur joueur de Futsal du monde. Champion en titre de D1, l'Asnières-Villeneuve Futsal participe pour la première fois de sa jeune histoire à la Ligue des champions cette saison. Qualifiée pour les 8es de finale de la compétition, la formation des Hauts-de-Seine s'apprête à défier l'ogre barcelonais. Pour ce faire, l'ACCS 92 peut compter sur Ricardinho, la star de la discipline. Rencontre avec le meilleur joueur de futsal du monde. Sur son adaptation en France et à Asnières : « L'adaptation a été facile. Le groupe vit comme une famille, ça m'a aidé à m'intégrer. La ligue est totalement différente, parce qu'elle n'est pas professionnelle. On fait tout pour s'améliorer. Le plus important est de conserver notre titre en Championnat et de donner notre meilleur en Ligue des champions. La ville de Paris est fantastique, pour ces lieux touristiques, la Tour Eiffel. Mais avec le Covid, c'est plus difficile de sortir de la maison et de profiter de la ville. Je suis très heureux ici et j'espère y rester quelques années. » Son avis sur le Championnat de France par rapport à ce qu'il a connu en Espagne : « Il est très différent. Il n'y a que douze équipes. Lille est très fort. Et le Sporting à Paris et Toulon ont beaucoup de qualités. Le fonctionnement est différent car il n'y a pas de play-offs. On a moins le droit à l'erreur, il ne faut pas perdre de matches. Mais si l'on compare aux Championnats portugais, espagnol ou russe, il est complètement différent. Il est plus amateur et sans play-offs. » Sur son rôle d'ambassadeur du futsal en France : « Bien évidemment, j'ai pour objectif de gagner des titres, le Championnat, la Coupe, tenter de gagner la Ligue des champions. Je sais à quel point c'est très difficile. Mais je ne cherche pas à faire de la ligue française la meilleure du monde, parce que les ligues espagnoles, portugaises et russes sont plus compétitives. Mais je souhaite donner un élan et faire connaître davantage le futsal dans le pays, même si avec le Covid c'est plus compliqué en ce moment. Il faut faire connaître les joueurs français et son championnat, et que les autres pays respectent la pratique de ce sport en France. » Sur la rencontre face à Barcelone : « Personne n'est content d'affronter Asnières, parce que l'équipe est respectée, même si c'est la première fois qu'on participe à la Ligue des champions. Mais nous avons gagné contre les champions de Serbie, contre les champions d'Italie. Ce sont des étapes très importantes pour le club, et grâce à ça nous montrons qu'Asnières est bien là. Être en quarts était le principal objectif du club. Contre Barcelone, champion en titre, qui dispose de joueurs incroyables, les meilleurs joueurs espagnols et brésiliens, ce sera très difficile, surtout qu'ils seront à domicile. C'est déjà difficile, mais ils seront chez eux. Mais on va tout donner, c'est un bon match pour se jauger, montrer notre potentiel. C'est difficile de dire qui est favori, mais on va tout faire pour créer la surprise. » Sur les chances d'Asnières face à Barcelone : « Nous sommes respectés par Barcelone, mais on n'a pas peur, la différence est là. On connaît le potentiel de Barcelone, on sait qui est favori mais on veut donner notre meilleur. On veut faire une surprise. Sur un match, tout peut arriver ! C'est difficile de jouer contre Barcelone et de gagner 2-0 ou 3-0. Mais sur un match, on ne sait jamais. Nous travaillons pour tenter de surprendre notre adversaire qui a d'énormes qualités, et on veut donner le meilleur pour bien représenter le club et le Championnat français. » Le 8e de finale de la Ligue des champions de Futsal est à suivre en direct et en intégralité sur la chaîne L'Équipe.