Gérald Darmanin : « Huit expérimentations en cours pour la sécurité dans les stades »

Le Decathlon Arena Stade Pierre-Mauroy de Lille fait partie des huit stades où a lieu l'expérimentation. (A. Réau/L'Équipe)

Lille, Lyon et Paris font partie des huit villes concernées par l'expérimentation mise en place par le ministère de l'Intérieur, à la suite, notamment, des incidents lors de la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool (1-0), le 28 mai.

Notant « qu'après 14 journées de Ligue 1, aucune rencontre n'a été émaillée d'incidents », Gérald Darmanin est revenu sur ce qui avait été mis en place pour améliorer la sécurité dans les stades, à la suite, notamment, des incidents lors de la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool (1-0), le 28 mai. « Il y a huit expérimentations avec des policiers qui sont embarqués et référents auprès des clubs pour travailler avec les supporters et les supporters visiteurs : à Angers, Le Havre, Lille, Lyon, Paris, Saint-Étienne, Strasbourg et Toulouse. On verra ce que cela donne, notamment pour éviter que l'on ait des interdictions de stade de supporters. On réfléchit à la mise en place dans les jours qui viennent, via l'examen de la loi la semaine prochaine à l'Assemblée nationale, d'une amende forfaitaire de 500 euros avec une inscription au casier judiciaire pour l'introduction d'engins pyrotechniques, en gros des fumigènes, dans les stades. Et aussi, avec le garde des Sceaux, nous avons fait voter une nouvelle infraction d'introduction frauduleuse dans une enceinte sportive puisque nous constatons que beaucoup de gens essaient de forcer l'entrée des stades. »

lire aussi : Violence dans les stades : les premiers éléments du rapport d'Alain Bauer