Gérard Lopez annonce que Fortress et King Street renoncent à 75 % de la dette des Girondins

Gérard Lopez a annoncé une forte réduction de la dette. (S. Mantey/L'Équipe)

Gérard Lopez, propriétaire des Girondins de Bordeaux et invité de « l'After Foot » sur RMC mardi, a annoncé que Fortress et King Street avaient accepté de réduire la dette du club de 53 à 13,5 millions d'euros. Un geste pour aider au maintien en L2.

Une semaine après la confirmation de la relégation de Bordeaux en National par la Fédération Française de Football, Gérard Lopez s'est exprimé sur la situation du club sur RMC, dans l'After Foot. Le président des Girondins a annoncé que les fonds d'investissement King Street et Fortress, créanciers du club, avaient accepté de réduire la dette de 53 à 13,5 millions d'euros, soit une réduction de 75 % : « On réduit la dette au niveau du club de 40 millions. On a trouvé un accord avec les prêteurs. » C'était l'un des points mis en avant par la Commission d'appel de la FFF pour justifier sa décision de confirmer la rétrogradation administrative décidée par la DNCG.

lire aussi

Pourquoi la FFF a confirmé la relégation des Girondins de Bordeaux en National

L'homme d'affaires luxembourgeois est également revenu sur les fonds qu'il avait annoncé apporter trois jours plus tôt. Il a précisé que les 24 millions d'euros qu'il avait mis en séquestre, de sa poche, seraient à disposition du club : « J'ai fait bloquer 24 millions au lieu des 10 qui étaient prévus au départ. Ils ne sont pas mis sous séquestre à ma main, mais mis sous séquestre à la main du club. Le club reste en Ligue 2, l'argent lui revient. Je ne l'ai pas fait avant, car les prêteurs avaient refusé. Il fallait trouver un accord avec eux. »

Le 19 juillet, le club en saura plus sur son avenir lors d'une audience de conciliation devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). En cas d'avis favorable, une dernière audience aura lieu le 20 juillet devant le Comité exécutif de la FFF, qui devra valider définitivement l'engagement de Bordeaux en L2.

lire aussi

Toute l'actu de Bordeaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles