G-Land, retour 25 ans après d'une épreuve mythique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vingt-cinq ans après sa dernière édition, la mythique manche de G-Land en Indonésie est de retour sur le circuit pro. Avec Gabriel Medina et Kelly Slater, lequel avait remporté la compétition en... 1995.

Pour un retour, c'est un sacré retour. Sixième étape du circuit pro, le Pro G-Land (28 mai - 6 juin) est de nouveau au calendrier du Championship Tour 25 ans après sa dernière édition. Une éternité. Il n'y a eu que trois compétitions sur ce spot dans les années 90 : 1995, 1996 et 1997. La première en 1995 a été remportée par... Kelly Slater, lequel avait 23 ans à l'époque - il en a désormais 50. Non seulement le Floridien aux 11 titres mondiaux est toujours sur le circuit mais il est le seul surfeur de l'époque à être encore en lice.

lire aussi

L'actu du surf

« C'est l'endroit où le concept du "Dream Tour" a été conçu pour nous à l'époque, a déclaré Slater. C'était le premier événement où nous sommes allés vraiment loin à la recherche de vagues parfaites et nous nous sommes sentis comme si nous étions en voyage de surf. C'est vraiment cool d'être de retour et de voir certains des changements par rapport à toutes ces années. Je ne sais pas à quoi ressembleront les vagues cette semaine, mais il sera difficile de battre un goofy ici, ou quelqu'un comme John John (Florence). Le scénario de rêve pour moi serait de battre John John en demi-finales et d'affronter ensuite Gaby (Medina) en finale. »

Medina de retour

Cette épreuve en Indonésie est la première après le cut, qui a vu le tour masculin réduit de 34 à 22 et le féminin de 16 à 10. Ce G-Land 2022 marque justement le retour de Gabriel Medina. Le triple champion du monde brésilien avait décidé de zapper la première moitié de l'année en raison d'un surmenage mental et physique.

Gabriel Medina

« Les vagues me rappellent beaucoup les Fidji mais nous sommes dans la jungle »

« Ça fait du bien d'être de retour, a déclaré Medina. Pour être honnête, c'était étrange de voir tout le monde participer aux cinq premières épreuves et de ne pas y être. Je n'ai jamais ressenti ce sentiment. C'est cool de faire mon retour ici aussi, je n'ai surfé ici qu'une seule fois mais j'en ai toujours tellement entendu parler, donc ça va être une expérience de fou. Les vagues me rappellent beaucoup les Fidji mais nous sommes dans la jungle. Ça va être une semaine vraiment incroyable. »

Vainqueur il y a quelques jours du Sydney Surf Pro à Manly Beach (Challenger Series), Rio Waida a reçu une wildcard. Le Brésilien Yago Dora sera aussi de la fête puisqu'il remplace l'Hawaïen Seth Moniz, blessé. À noter que la Française Johanne Defay, actuellement 5e mondiale, a été placée dans la série 2, avec la Costaricienne Brisa Hennessey et l'Australienne Bronte Macaulay.

Le programme du 1er tour

Femmes
HEAT 1 : Isabella Nichols (AUS), Courtney Conlogue (USA), Stephanie Gilmore (AUS)
HEAT 2 : Brisa Hennessey (CRI), Johanne Defay (FRA), Bronte Macaulay (AUS)
HEAT 3 : Carissa Moore (HAW), Gabriela Bryan (HAW), Sally Fitzgibbons (AUS)
HEAT 4 : Tyler Wright (AUS), Lakey Peterson (USA), Tatiana Weston-Webb (BRE)

Hommes
HEAT 1 : Ethan Ewing (AUS), Jordy Smith (AFS), Jadson Andre (BRE)
HEAT 2 : Jack Robinson (AUS), Kelly Slater (USA), Jackson Baker (AUS)
HEAT 3 : John John Florence (HAW), Kolohe Andino (USA), Yago Dora (BRE)
HEAT 4 : Filipe Toledo (BRE), Nat Young (USA), Rio Waida (IDN)
HEAT 5 : Italo Ferreira (BRE), Caio Ibelli (BRE), Jake Mashall (USA)
HEAT 6 : Kanoa Igarashi (JAP), Griffin Colapinto (USA), Matthew McGilivray (AFS)
HEAT 7 : Barron Mamiya (HAW), Miguel Pupo (BRE), Connor O'Leary (AUS)
HEAT 8 : Gabriel Medina (BRE), Callum Robson (AUS), Samuel (Pupo BRE)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles