Gaël Monfils, éliminé par Novak Djokovic à Madrid : « Il me manque des victoires contre des gros mecs »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Gaël Monfils, éliminé par Novak Djokovic à Madrid : « Il me manque des victoires contre des gros mecs »
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nettement dominé par Novak Djokovic (6-3, 6-2), mardi au deuxième tour du Masters 1000 de Madrid, Gaël Monfils sait qu'il a besoin de plus de rythme pour rivaliser avec les meilleurs.

« Comment analysez-vous cette défaite contre Novak Djokovic (6-3, 6-2) ?
Je ne suis pas encore au top. Beaucoup d'opportunités que je n'ai pas réussi à saisir. Je n'ai pas réussi à être bien entre la défense et l'attaque, beaucoup de fautes (31 au total) quand j'ai voulu prendre le jeu à mon compte. Des bonnes choses aussi, mais il faut continuer à monter en puissance. Aujourd'hui (mardi), j'ai beaucoup raté. J'y suis allé et, à chaque fois, dix ou quinze centimètres de trop. Tout ça, il faut continuer à le travailler.

lire aussi

Djokovic domine Monfils à Madrid

Vous avez obtenu cinq balles de break, lui seulement trois. Résultat, 6-3, 6-2 en sa faveur. Frustrant ?
Non, c'est le jeu. Il y a des moments où je n'ai pas vraiment réussi à faire ma transition, jouer un peu bombé, plus loin, le laisser venir et changer de rythme un peu plus. J'ai beaucoup péché au moment où c'était à moi d'être agressif. Lui a pris des risques sur certaines balles de break, c'est passé.

Gaël Monfils à propos de Novak Djokovic

« Quand on dit qu'il est prenable... Il est solide ! Il faut quand même faire un gros match pour le battre »

Comment jugez-vous le niveau actuel de Djokovic ?

C'est dur pour moi de bien le juger. Il fait des choses qui sont moins agréables pour moi. Je le fais bien jouer, je pense. Il te pousse à en mettre un peu plus, à prendre la balle un poil plus tôt, à frapper un peu plus fort. Il joue moins bien depuis qu'il est revenu parce qu'il ne gagne pas (de titre), mais il joue quand même très bien ! Alors quand on dit qu'il est prenable... Il est solide ! Il faut quand même faire un gros match pour le battre. Le gars reste numéro 1 mondial. Il a moins de victoires qu'à son habitude, mais il en a quand même beaucoup. Moi, je n'ai pas fait de finale à Belgrade. Il joue de mieux en mieux. Aujourd'hui (mardi), il a été simple, efficace. Moi, j'ai joué un match moyen. Ça fait 6-3, 6-2.

Quels sont les axes de progression pour la suite de la saison sur terre, avec le Masters 1000 de Rome et Roland-Garros qui arrivent ?
Tout est à travailler. Mieux faire tout pour pouvoir battre les meilleurs. J'ai quand même senti, sur des séquences, que j'arrivais à faire ce que je voulais, à être bien physiquement, à trouver les trajectoires que je voulais. Quand je suis bien, que je suis loin, que je bombe bien la balle et que j'arrive à faire mon changement de rythme, c'est là que je suis chiant. J'ai bon espoir de bien continuer à travailler ça. Rome ça va être un gros tournoi, des premiers tours durs, peut-être rejouer une tête de série et se redonner la chance de se retester. Il me manque des victoires contre des gros mecs. Gagner contre des bons, ça va être ça la clé. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles