Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron marqués par la crise sanitaire mais plus que jamais concentrés sur les Mondiaux 2021

Marie-Christelle Maury
·1 min de lecture

"Tout ce que l’on a manqué, on ne le rattrapera pas. On essaie juste de s’adapter… On ne peut pas changer les choses", entre fatalisme et philosophie, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, quadruples champion du monde de danse sur glace, ont arrêté de se battre contre l’inconnu. Ce vendredi, les patineurs français auraient dû s’élancer sur la glace de Grenoble pour les Internationaux de France mais le Grand Prix a finalement été annulé. Une nouvelle déception parmi tant d’autres : "C’est très compliqué quand on s’entraine pour rien… Notre moral fait les montagnes russes, on a des phases de désespoir complet" nous explique Guillaume, et Gabriella d’ajouter : "on essaie de convertir la motivation en résilience".

Il y a plus de neuf mois, nous les avions laissés en Autriche à Graz, avec une médaille d’argent autour du coup. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, quintuples champions d’Europe en titre, n’étaient plus redescendus de la première marche depuis les Jeux Olympiques de PyeongChang en 2018. Gratz et sa médaille d’argent, c'était une vraie déception en attendant "les Monde" trois mois plus tard et l’ambition d’obtenir un cinquième sacre. Mais la Covid-19 est passée par-là, balayant la planète de son ombre noire et funeste. Le grand monde de...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi