Gagner le coeur des supporters marseillais : une mission périlleuse pour les entraîneurs phocéens

Andréa La Perna
·1 min de lecture

Que ce soit Rudi Garcia ou André Villas-Boas, les deux derniers entraîneurs à avoir dirigé durablement l'Olympique de Marseille, aucun des deux n'a réussi faire l'unanimité auprès des supporters du club. Ils ont prouvé que des belles performances ne suffisent pas à garder une réputation immaculée.

Si le premier a mené l'OM jusqu'en finale de Ligue Europa en 2018, ses choix tactiques et sa communication ont suscité l'ire des supporters. "On est content de ne plus l’entendre, de ne plus subir ses conneries d’après match (...) Le stade le haïssait. On avait honte de lui", réagissait même Rachid Zeroual, le chef des South Winners lors de son éviction au printemps 2019.

Pour le second, ramener Marseille en Ligue des champions, maintenir le club phocéen dans le top 5 en Ligue 1 ou encore battre le rival parisien pour la première fois depuis 10 ans sont autant d'accomplissements qui n'ont pas suffi à gommer son manque d'audace dans le jeu ainsi que la trace laissée par une campagne européenne complètement ratée.

Devise et valeurs

Des 19 entraîneurs passés sur le banc sur l'Olympique de Marseille au XXIe siècle, seuls trois noms reviennent dans la bouche des supporters phocéens lorsqu'ils doivent...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi