Les Galactiques, à la tête de l'association Biarritz Olympique rugby amateur, confortés par la justice administrative

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La juge des référés du tribunal de Bayonne a donné raison ce mardi à l'équipe des Galactiques, à la tête de l'association Biarritz Olympique rugby amateur, contestée au début du mois d'avril par une AG finalement jugée illégitime.

La justice administrative a tranché ce mardi en faveur des Galactiques à la tête de l'association Biarritz Olympique rugby amateur, indique le journal Sud Ouest. David Couzinet en reste donc le président.

Le 5 avril, la juge des référés de Bayonne avait été saisie pour statuer sur la validité de la convocation d'une assemblée générale à l'initiative de Serge Blanco, prévue le 4 avril. Cette AG avait donné lieu à un vote à l'unanimité pour la révocation des dirigeants en place (les Galactiques, composés de Couzinet, Thion, Harinordoquy, Yachvili, Marlu et Milheres) et Nicolas Brusque avait été désigné comme le nouveau président de l'association.

lire aussi

/

Les Galactiques du BO estiment être encore à la tête de l'association et dénoncent une « réunion sauvage »

La justice a donc suspendu « les effets des décisions prises lors de l'assemblée générale ordinaire ». Le nouveau bureau dirigé par Nicolas Brusque n'est ainsi pas homologué et les dirigeants élus en décembre demeurent à la tête de l'association.

Blanco condamné à verser 1000 euros à l'association

/

Toujours selon des propos rapportés par Sud Ouest, la juge a précisé que « plusieurs irrégularités importantes » dans la tenue de l'AG « ont été soulevées », comme le fait que la convocation a été effectuée par Serge Blanco « alors que ce dernier a été exclu de l'association le 3 avril ». Serge Blanco a d'ailleurs été condamné à verser 1000 euros à l'association Biarritz Olympique rugby amateur. L'ancien arrière des Bleus et président du BO a la possibilité de faire appel de cette décision.

Plus tard ce mardi, le bureau directeur de l'association a publié un communiqué dans lequel il annonce que « l'association attaque en justice les organisateurs de cette réunion sauvage et du chaos qu'ils véhiculent ». « Il est temps de sortir notre association de ce système obscur, du bourbier d'injustice qu'elle subit depuis plusieurs semaines, mois, ajoute-t-il. Nous ne pourrons être satisfaits avant que la justice ne soit rendue. »

La suite du feuilleton biarrot au prochain épisode.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles