Galthié cherche l'oiseau rare pour le poste d'entraîneur de l'attaque des Bleus après le Mondial

Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié. (F. Porcu/L'Équipe)

L'encadrement des Bleus est quasiment au complet pour l'après-2023. Reste à trouver un entraîneur en charge des trois-quarts et de l'attaque, pour succéder à Laurent Labit.

Il devait être la pièce manquante. Le sélectionneur Fabien Galthié et Bernard Laporte rêvaient de Pierre Mignoni pour remplacer Laurent Labit après la Coupe du monde. Celui-ci a finalement décliné. Et le casse-tête recommence. Qui rejoindra l'encadrement pour s'occuper de l'attaque des Bleus et des lignes arrière dans quelques mois ?

lire aussi : Mignoni veut rester à Toulon

Ce poste à hautes responsabilités est évidemment capital. Et rares sont les candidats qui présentent un profil aussi complet que le Toulonnais. Ces dernières semaines, le nom du Bordelais Frédéric Charrier (45 ans), en fin de contrat, a été évoqué à plusieurs reprises. Celui de l'Argentin Gonzalo Quesada (48 ans), qui quittera le Stade Français, figurerait aussi dans une short-list du côté de Marcoussis même si un retour au pays n'est pas exclu.

Servat va prendre de l'épaisseurDevant, comme indiqué dans nos colonnes lundi, le chantier est bien plus avancé pour le quinze de France. Laurent Sempéré, actuel entraîneur des avants parisiens, a donné son accord. L'ancien talonneur, âgé de 37 ans, viendra compléter le staff pour remplacer Karim Ghezal... futur homme fort du Stade Français avec Laurent Labit. À ses côtés, William Servat est amené à prendre encore plus de poids dans l'encadrement. L'ancien Toulousain (44 ans), qui a choisi de rempiler pour quatre ans, devrait s'imposer comme un relais privilégié de Galthié.

lire aussi : Toute l'actu du quinze de France

Plus loin des terrains, un troisième talonneur poursuivra l'aventure : Raphaël Ibañez. S'il n'a pas encore signé son nouveau contrat, le manager des Bleus a donné son accord verbal voilà quelques semaines. Son rôle pourrait, en revanche, évoluer et s'élargir. Selon nos informations, Ibañez pourrait se transformer en super manager de l'ensemble des équipes de France, et pas seulement des Bleus de Galthié. L'avenir nous dira s'il s'agit vraiment d'une promotion...