"Garder mon salaire aurait été égoïste" : ces clubs de foot où les joueurs ont accepté de baisser leur salaire

Alexandre Vau
·1 min de lecture

Neymar reste le joueur de football le mieux payé de France devant Kylian Mbappé, selon le classement annuel des salaires de Ligue 1 de L'Équipe publié vendredi 19 mars. Si ce classement varie peu par rapport à l'an dernier, il faut noter quelques modifications pour les autres clubs. La crise sanitaire du coronavirus Covid-19, qui prive les clubs de recettes billetterie, ajoutée au fiasco Médiapro, ont en effet poussé certains à proposer des baisses de salaire à leurs joueurs. Près de deux mois après les premières discussions, une douzaine de clubs professionnels, dont la plupart en Ligue 1, ont trouvé un accord salarial.

À Lens, tous les salariés, et donc les joueurs, ont participé. Parmi eux, le défenseur, Jonathan Gradit. "On est un peu en haut de la pyramide avec les très bons salaires, etc., indique le joueur. C'était inconcevable et complètement égoïste de garder mon salaire." Dans beaucoup de clubs, les négociations ont eu lieu au cas par cas avec les joueurs, voire le staff. À Reims, ou le salaire moyen est parmi les moins élevés de Ligue 1, environ 25 000 euros par mois, le capitaine Yunis Abdelhamid a accepté une baisse de 20% de son salaire jusqu’à la fin de la saison. Question de solidarité avec les autres salariés.

"On est attachés au club et aux personnes qui travaillent tous les jours autour de nous. Dans un club on est vraiment une famille et le but, c'est que tout le monde soit protégé."

Yunis Abdelhamid

à franceinfo

Même solidarité à Montpellier et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi