Gareth Bale intéressé par un séjour en MLS

Goal.com

L'ailier du Real Madrid, Gareth Bale, a admis être intéressé par un futur transfert en MLS, alors que les spéculations se poursuivent sur son avenir à Santiago Bernabeu.

Bale a rejoint Madrid en 2013 en pronvenance de Tottenham et contre un montant record de 100M€. Il a depuis émergé comme le joueur britannique qui a le plus réussi en dehors de l'Ile, remportant 13 trophées majeurs avec les Blancos au total, dont quatre ligues de champions et un titre de la Liga. L'international gallois a inscrit 105 buts en 246 matches toutes compétitions confondues, avec à la clé des réalisations mémorables réussies lors de la finale de la Copa del Rey 2014 et celle de la Ligue des champions 2018.

Cannavaro : "Je travaille pour entrainer le Real Madrid un jour"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Cependant, l'engagement de Bale pour la cause de Madrid a été remis en question ces dernières années, et sa relation glaciale avec l'entraîneur Zinedine Zidane a été très commentée. Le joueur de 30 ans n'est plus un titulaire indiscutable du côté de Bernabeu, malgré le fait que Zidane ait choisi de le garder l'été dernier lorsque le club a reçu une offre lucrative de la Super League chinoise.

Dernièrement, l'idée d'un départ dès l'ouverture du mercato a refait surface, avec un retour possible en Premier League qui a été mentionné. Manchester United et Spurs s'étaient prétendument renseignés sur l'expérimenté ailier ces derniers mois. Cependant, des rumeurs d'un intérêt de la MLS ont aussi été évoquées.

Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il pensait de la MLS lors d'une interview sur le podcast Hat-Trick de l'International Champions Cup, Bale a répondu: "J'aime vraiment ce championnat, il s'est tellement développée au fil des ans. Le niveau s'améliore beaucoup, les clubs s'améliorent, les installations et les stades s'améliorent. Quand nous venons jouer en pré-saison, les matchs sont difficiles ... c'est une ligue qui monte et qui continue de monter. Beaucoup plus de joueurs veulent venir en Amérique maintenant. Ça m'intéresserait certainement."

À lire aussi