Gareth Southgate est-il l'homme de la situation pour l'Angleterre ?

·1 min de lecture

Marcus Rashford a l'air calme et déterminé, un petit pas de côté, une course d'élan à la Neymar, puis un petit plat du pied droit. La caméra de côté montre au ralenti un bel équilibre et un geste maîtrisé. À quelques millimètres près, car le ballon du Mancunien, rompu à l'exercice des penaltys, finit sa course sur le poteau droit de Donnarumma, qui avait été pris à contre-pied. À cet instant précis, dimanche soir à Wembley, le sélectionneur anglais Gareth Southgate peut deviner qu'il a foiré son "pari", comme il a lui-même qualifié ses choix pour la séance des tirs au but. Une défaite trois à deux, avec trois frappes ratées par trois entrants, symbole du coaching désastreux d'un entraîneur qui a pourtant fait un si gros travail depuis quatre ans et demi à la tête des Three Lions.

La malédiction des tirs au but a bon dos


Petit rappel. À l'hiver 2016, quelques mois après un Euro…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com