Gasly et AlphaTauri entre soulagement et déception

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

dixième. Au Grand Prix de Bahreïn, AlphaTauri a connu sa deuxième meilleure performance d'ensemble de l'année en qualifications, n'ayant fait mieux qu'à Imola (Gasly quatrième, Kvyat huitième). Pourtant, Gasly ne peut s'empêcher d'être déçu de passer à 0"174 de la quatrième place occupée par la Red Bull d'Alexander Albon.

"Disons que je suis content parce que cela reste de bonnes qualifs, et je pense avoir fait un bon tour", analyse le Français. "J'ai fait un tour propre avec mon second train de pneus en Q3. Simplement, je ne m'attendais peut-être pas à ce que la Renault fasse un tel pas en avant en qualifications, ils étaient probablement un peu plus rapides que ce qu'ils ont montré durant le reste du week-end. Et je savais que ce serait serré avec Sergio [Pérez]. Au final, nous ne sommes qu'à un dixième et demi de la quatrième place, ce qui signifie que nous avions une voiture très compétitive. Mais il se trouve que nous sommes à l'autre bout de ce dixième et demi. C'est quand même une de nos meilleures qualifs de l'année."

Pierre Gasly, AlphaTauri

Pierre Gasly, AlphaTauri <span class="copyright">Charles Coates / Motorsport Images</span>
Pierre Gasly, AlphaTauri Charles Coates / Motorsport Images

Charles Coates / Motorsport Images

Ce résultat représente en tout cas un "soulagement" après un week-end catastrophique à Istanbul, où les pilotes de la petite Scuderia se sont qualifiés 15e et 17e et n'ont jamais été en mesure de marquer des points.

"Il y a certainement un sentiment de soulagement", indique Jonathan Eddolls, ingénieur de course en chef. "La Turquie a été un petit accident de parcours. Nous avions marqué des points dans dix courses consécutives, ce qui était absolument fantastique. Nous sommes allés en Turquie, et nous étions très compétitifs le vendredi sur le sec, mais collectivement nous n'avons simplement pas assez bien réagi aux conditions très difficiles du samedi, nous nous sommes mal qualifiés et nous avons eu du trafic en course. Ce n'était donc pas un super week-end, mais nous en avons tiré beaucoup de leçons."

"Je trouve ça fantastique d'être déçu avec deux voitures en Q3, dont une huitième. Cela montre le chemin parcouru par cette équipe. Nous sommes parvenus à économiser deux trains de pneus pour Pierre pour ce dernier segment. Il n'y a eu aucune erreur. Nous ne pouvions pas faire bien mieux. Comme vous le dites, il y avait un dixième et trois quarts d'écart avec la quatrième place, 31 millièmes avec la sixième place. On parle de chiffres si petits. C'est dommage de ne pas avoir obtenu cette position sur la grille, mais je pense que nous sommes satisfaits en tant qu'équipe d'y avoir mis les deux voitures. Comme je l'ai dit, c'est super d'être déçu de ça."