Gasly : Battre Ferrari avec AlphaTauri n'est "pas infaisable"

Fabien Gaillard
·3 min de lecture

Jamais depuis 2006 et la première saison de Toro Rosso en F1 l'écurie de Faenza n'a réussi à figurer à moins de 62 points de , l'écurie italienne propriété de Red Bull est à 13 unités de la grande Scuderia à six épreuves de la fin de saison.

Il faut dire que Ferrari est clairement en difficulté depuis le début de saison, autant sur le plan du châssis que du moteur mais aussi du côté de Sebastian Vettel qui peine à inscrire des points. Ces circonstances laissent penser qu'AlphaTauri, sous l'impulsion d'un Pierre Gasly qui a évidemment décroché le jackpot en l'emportant lors du Grand Prix d'Italie, pourrait parvenir à devancer la structure de Maranello au soir d'Abu Dhabi.

Lire aussi :

Yuki Tsunoda bientôt en piste avec AlphaTauri

"Nous savons que [Ferrari] est évidemment l'équipe devant nous au championnat et c'est pourquoi elle doit être notre cible", a expliqué le Français lors de la conférence de presse de jeudi au Portugal. "Bien sûr, nous savons que Ferrari travaille très dur de son côté, en apportant des évolutions quasiment à chaque week-end. Et en termes de performances, je pense que nous ne sommes pas loin d'eux, et il reste six courses, 13 points, il faut donc les devancer de plus de deux points à chaque week-end."

"Donc, oui, je pense que c'est... c'est un objectif difficile, évidemment étant donné leur rythme du moment, mais pas infaisable, et c'est pourquoi en tant qu'équipe il sera très important de maximiser nos opportunités avec les deux voitures et d'essayer d'obtenir de solides résultats jusqu'en fin de saison. Comme je l'ai dit, c'est notre objectif et nous allons tout faire pour y arriver. Mais en même temps nous savons que ça ne va pas être facile."

Ferrari apporte depuis le Grand Prix de Russie une série d'évolutions, afin de confirmer les orientations prises dans le développement pour tenter de corriger les faiblesses du châssis de la SF1000, qui sera partiellement inchangé en vue de 2021, en attendant également la nouvelle unité de puissance qui sera introduite l'an prochain. Au Portugal, l'écurie disposera d'un nouveau diffuseur et espère que cela se traduira par des gains de performance.

Lire aussi :

Ferrari au GP du Portugal avec un diffuseur évolué

Quand il est demandé à Gasly de tenter une comparaison entre les forces de son AT01 et de la Ferrari, il répond : "Je pense que leur rythme évolue énormément de circuit en circuit, et récemment également, si on regarde leur rythme lors des deux dernières courses, ils semblent avoir fait un grand pas en termes de GLS – de grip limited section [dans les portions à adhérence limité], et dans les virages."

"Je pense que dans les virages à moyenne vitesse, pour l'instant, nous avons du mal par rapport à eux. Un peu d'équilibre. Nous ne sommes vraiment pas loin d'eux, mais oui, clairement, on manque un peu de rythme. Je pense qu'à basse vitesse, sur certaines pistes nous semblons être bien, sur d'autres ils ont l'air d'avoir un léger avantage, mais globalement [ils ont] un peu plus d'appui que nous."

"Mais je dirais que c'est différent d'une piste à l'autre, et je crois que nous devrons nous servir des opportunités des nouveaux circuits : Portimão, Imola, la Turquie. À Bahreïn aussi, car personne n'a de références, et je pense que dans ces conditions nous aurons de belles possibilités. Vous savez, nous avons besoin d'une paire de très bons résultats si possible. Nous avons terminé sixième au Nürburgring. Si nous réussissons cela deux autres fois, ça peut ramener beaucoup de points, et c'est ce que nous allons essayer de faire, et c'est ce qu'il nous faut si nous voulons les dépasser au championnat."