Gasly : "Je ne veux pas trop m’enflammer"

Benjamin Vinel
motorsport.com

a conclu cette cinquième et avant-dernière journée d'essais hivernaux au deuxième rang, auteur d'un tour en 1'17"066 au volant de l'AlphaTauri AT01. Cette dernière, alors chaussée de pneus C5, est désormais la quatrième monoplace la plus rapide depuis le début des essais hivernaux, derrière la Mercedes, la Ferrari et l'Alfa Romeo, mais ces quatre voitures ont également en commun le fait d'être les seules à avoir réalisé des runs compétitifs avec le composé le plus tendre de la gamme Pirelli.

Pierre Gasly, AlphaTauri AT01

Pierre Gasly, AlphaTauri AT01 <span class="copyright">Glenn Dunbar / Motorsport Images</span>
Pierre Gasly, AlphaTauri AT01 Glenn Dunbar / Motorsport Images
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Glenn Dunbar / Motorsport Images

Le Français est particulièrement ravi par la progression de l'unité de puissance Honda, d'autant qu'AlphaTauri n'a utilisé qu'un seul groupe propulseur depuis le début des tests de pré-saison. "Ils travaillent aussi dur que d'habitude", indique Gasly au sujet du motoriste japonais. "L'an dernier, ils ont fait un grand pas en avant au fil de la saison."

"Cette année, c'est encore mieux que l'an dernier : nous n'avons pas eu le moindre problème de fiabilité pendant deux semaines. C'est très impressionnant. Je ne veux pas trop parler, car après, c'est là qu'on a toutes les merdes. Mais jusque-là, tout se passe vraiment bien."

Quant au projet de faire la saison complète sans pénalité sur la grille, donc avec trois unités de puissance, Gasly conclut : "Le fait est que nous n'avons eu aucun problème pour le moment. Donc ça va. Après ? Je ne peux pas me prononcer. Je n'en sais pas suffisamment sur les moteurs et tous les tests menés par Honda. Je pense qu'ils sont relativement satisfaits de leur fiabilité. J'espère que nous réussirons. Bien sûr, en tant que pilote, je veux la performance maximale en premier lieu, mais après... Ils ont l'air relativement confiants pour cette saison. Bref, c'est le plan pour nous. C'est ce que nous allons essayer d'accomplir."

Propos recueillis par Oleg Karpov

À lire aussi