Gasly renvoyé en fond de grille à Istanbul

Basile Davoine
·2 min de lecture

devra partir du fond de la grille de départ pour le Grand Prix de Turquie, après une sanction infligée par les commissaires.

Gasly avait terminé 15e de la séance de qualifications hier, avant de gagner deux places sur la grille en bénéficiant des pénalités infligées aux pilotes McLaren Carlos Sainz (trois places pour avoir gêné Sergio Pérez) et Lando Norris (cinq places pour non-respect d'un double drapeau jaune).

Pour des raisons stratégiques, avait dans un premier temps décider de remplacer intégralement l'unité de puissance du pilote français, le contraignant à s'élancer depuis le fond de grille. Ainsi, il aurait bénéficié d'éléments neufs pour terminer la saison sans écoper d'une autre pénalité lors des prochains Grands Prix.

Lire aussi :

La grille de départ du Grand Prix de Turquie

L'équipe a demandé à faire ces changements samedi soir, à l'issue des qualifications, juste après l'annonce de la pénalité infligée à Sainz mais avant celle dont a ensuite écopé Norris. Le délégué technique Jo Bauer a alors donné son feu vert et le travail a débuté sur la monoplace de Gasly. Mais ce dimanche matin, l'équipe a fait marche arrière après avoir réfléchi à sa stratégie de course pour cet après-midi, décidant de ne finalement pas sacrifier la 13e place de son pilote sur la grille. Dès lors, Jo Bauer a fait remonter la situation auprès du collège des commissaires, estimant que les règles du Parc Fermé avaient été enfreintes.

"Hier, la Scuderia AlphaTauri a demandé à changer tous les éléments de l'unité de puissance sur la voiture #10 afin de les remplacer par des nouveaux", a écrit Bauer dans son rapport. "Cette requête a été approuvée à 18h55, à la suite d'une demande écrite de la part de l'équipe concernée, et en accord avec l'article 34.2 du Règlement Sportif de la F1 2020."

"L'équipe a commencé à démonter la voiture et elle a passé la nuit sur des tréteaux en raison du travail déjà entamé (boîte de vitesses retirée, moteur à combustion interne retiré, radiateurs retirés, etc.). Ce matin, l'équipe a retiré sa demande, ce qui permet de supposer que le changement avait été requis pour des raisons stratégiques et non physiques. Plus important encore, la voiture était déjà désassemblée à un point rendant impossible pour les superviseurs de garantir qu'aucune modification ne soit apportée à la voiture en la démontant puis en la remontant."

Les commissaires ont entendu les représentants d'AlphaTauri ce dimanche à 9h, soit deux heures avant le départ du Grand Prix, avant de rendre leur décision tardivement. Le Français partira du fond de grille, qu'il utilise ou non de nouveaux éléments moteur.