Gasset explique pourquoi il n’a pas voulu revenir à Montpellier

A Montpellier, la boucle n’est pas bouclée pour Jean-Louis Gasset. Lui l’enfant de la Paillade, le fils de Bernard Gasset, ami de Louis Nicollin, fondateurs de la formation héraultaise, n’est pas revenu dans son club. Après avoir quitté son poste d’entraîneur de l’AS Saint-Etienne en mai dernier, son retour dans une fonction de coordinateur entre le centre de formation et la section professionnelle fut proche d’aboutir.

"Le contrat était prêt. Je n’avais plus qu’à la signer"

Mais à 66 ans, le fidèle adjoint de Laurent Blanc n’a finalement pas relevé le défi proposé par Laurent Nicollin. "Avec lui tout était clair: on avait très envie de travailler ensemble car cela rappelait quand nos pères ont créé la Paillade, il y a quarante ans, raconte-t-il ce dimanche à L’Equipe. Toutes les conditions entre nous deux étaient réunies. Le contrat était prêt. Je n’avais plus qu’à le signer. Mais j’ai reculé au dernier moment. Je n’ai pas senti que c’était le bon moment. J’ai eu ce feeling-là. Le contrat n’est pas déchiré. Juste rangé dans un tiroir."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Je ne voulais pas que mon retour soit un dû"

Et Jean-Louis Gasset de développer: "Toutes les conditions n’étaient pas réunies, au club. Je ne voulais pas que mon retour soit un dû, sous prétexte que mon père était ami de Louis Nicollin et parce que j’arrêtais d’entraîner. L’équipe première et celle des jeunes vont bien. Montpellier a moins besoin de...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi