«Ce genre de match donne beaucoup de confiance», livre Paula Badosa, après sa qualification pour le troisième tour de Roland-Garros

Paula Badosa au deuxième tour de Roland-Garros, le 26 mai 2022. (SEBASTIEN BOUE/L'Équipe)

Poussée au troisième set par Kaja Juvan, Paula Badosa estime que ce n'est pas une mauvaise chose voire bon pour la confiance. Devant la chute des favorites, la tête de série n°3 reste prudente.

« J'imagine qu'une telle victoire (7-5, 3-6, 6-2) fait du bien au moral...
Oui, beaucoup. Ce genre de match donne beaucoup de confiance. Je suis toujours dans la course et je me bats sur chaque point, jusqu'au dernier. C'est important pour moi parce que cela n'a peut-être pas toujours été le cas. Parfois, je n'étais pas toujours très motivée sur le court, je ne parvenais pas à montrer mes émotions. Or parfois, j'en ai besoin pour me donner à 100 % et me pousser jusqu'à mes limites. Sur ce match, j'ai réussi à être plus compétitive. Je suis contente de cet état d'esprit.

lire aussi

Le tableau féminin de Roland-Garros

Il y a eu beaucoup d'éliminations parmi les principales têtes de série. Qu'est-ce que cela vous évoque ?
Je pourrais me dire que c'est bien car les filles ne sont plus dans le tableau. Mais je me dis surtout qu'il faut redoubler de prudence car tout peut arriver. Là, j'ai vraiment dû me battre pour gagner le match, le niveau était très élevé. En ce moment, on peut perdre contre n'importe qui. Mais je sais à quoi m'attendre, je suis sur le circuit depuis un petit moment. J'ai vu que chez les hommes il y a eu beaucoup de matches en cinq sets. Chez eux, c'est différent. Un match en cinq sets les aide, ils ont le temps de réagir et de revenir dans le match. Chez nous (les femmes), c'est différent, les surprises peuvent arriver plus facilement. Et il y en aura encore beaucoup car le niveau est très élevé. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles